Balzac. “J’écris à la lueur de deux vérités éternelles”.

https://skiclubdesbrasses.sportsregions.fr/actualites-du-club/descente-aux-flambeaux-397471

    J’ écris à la lueur deux Vérités  éternelles: La Religion, la Monarchie, deux nécessités que les événements contemporains proclament , et vers lesquelles  tout écrivain de bon sens doit essayer de ramener notre pays.

…..

     Aussi regarde-je la Famille et non l’individu comme le véritable élément social. Sous ce support, au risque d”être regardé comme un esprit rétrograde, je me range du côté de Bossuet et de Bonald au lieu d’aller  avec les novateurs modernes.

    . Bibliothèque de la Pléaïde. Edition de la Bibliothèque Charpentier. Avant propos de la Comédie Humaine. Balzac. La Comédie  humaine . I  Etudes de moeurs ; Scènes de la vie privé. Nrf.  Gallimard. P. 13 (voir aussi . Idem . p. LVI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.