Le Professeur Bouscau reprend les publications légitimistes dans le droit fil des travaux de Guy Augé.

Le post que vous pourrez lire ci-dessous doit être considéré comme une exception en ce qu’il traite exclusivement d’une famille de royalistes parmi d’autres- les légitimistes-. Ce post est donc une exception car en application des décisions du Chapître extraordinaire du 29 novembre 2019 ( voir le texte immédiatement ci-dessous, texte rédigé par François-Xavier Pachot )ce blog n’assure plus la promotion que du royalisme providentialiste.

j’ai décidé cette exception par respect envers les grands serviteurs du roi qu’ont été Guy Augé et Jean-Pierre Brancourt et par amitié personnelle envers le Professeur (de Droit) Franck Bouscau. j’adresse aussi une amicale pensée a Philippe Montillet que j’ai eu plaisir à rencontrer plusieurs fois.

Alain TEXIER.

————

Le blog de la Charte de Fontevrault s’est déjà défini (en haut et à droite de la page d’accueil) comme celui du royalisme providentialiste,

il est dorénavant opportun de :

. Clamer haut et fort cette caractéristique,

. Enseigner et expliquer cette vérité,

. Conduire par cette unique voie au vrai Roi.

Ce doit être maintenant le seul objectif de la Charte de Fontevrault !

PASSAGE DE RELAIS

Après les précédents décès de son secrétaire général Claude Giry, et de l’un de ses membres fondateurs, le Professeur Claude Polin, l’Association des Amis de Guy Augé – La Légitimité a de nouveau été éprouvée par la disparition de son président, le Professeur Jean-Pierre Brancourt, le 23 juin 2019. À la suite de ce triste évènement, Madame Isabelle Brancourt a assuré avec efficacité la survie de l’Association, et elle a tout d’abord assumé la lourde tâche de direction de la publication. Ainsi a-t-elle mené à bien l’édition du cahier N°19 sur La Paix, prévu dès l’époque de son mari, et celle du colloque sur la Monarchie que j’avais organisé en 2019 à la Faculté de Droit de Rennes. Qu’elle soit remerciée d’avoir permis à l’Association de traverser cette période assez aride pour les idées contre-révolutionnaires et très troublée du fait de la crise sanitaire.

Madame Brancourt a également pris l’initiative nécessaire de la tenue d’une assemblée générale, laquelle a eu lieu le vendredi 17 janvier 2020. À cette occasion, le Bureau de l’Association a été renouvelé et j’ai eu l’honneur d’être désigné comme nouveau président. Mon éminent collègue Pascal Gourgues, qui a déjà plusieurs fois participé à nos colloques, a accepté d’en être vice président. Pour la trésorerie, Monsieur Jacques Galy, membre de l’équipe d’origine de La Légitimité du temps de Guy Augé, a été choisi. Par ailleurs le secrétariat général a été confié à un jeune, Monsieur Jean-Eudes Tilloy. La rédaction, que j’assumerai à partir du cahier n°20, continuera de pouvoir compter sur la précieuse expérience technique et informatique de Michel Tocabens.

En outre les membres du Conseil d’Administration, Messieurs Philippe Montillet, Philippe Pichot- Bravard et Guillaume Bernard, qui faisaient déjà partie de l’équipe précédente, continueront au même titre d’apporter leur concours à l’Association. Compte tenu de ses travaux et charges universitaires Madame Brancourt n’a pas souhaité conserver la rédaction de la revue. En revanche elle a accepté le principe de continuer, par ses articles, de mettre son savoir au service de nos lecteurs.

Pour ma part, je compte assumer la charge de président dans la continuité de mon illustre prédécesseur Jean-Pierre Brancourt, et dans le sillage tracé par Guy Augé. L’Association se veut fidèle à une mission de protection et de diffusion de l’héritage juridique de l’ancienne France, notamment de son droit dynastique, et aussi de la conception traditionnelle de la pensée politique exposée de manière lumineusepar saint Thomas d’Aquin. À cela s’ajoute l’apport personnel de Jean-Pierre Brancourt, qui s’est particulièrement attelé, à la suite d’Augustin Cochin, au démontage du mécanisme révolutionnaire. Nous avons beaucoup à en apprendre sur les procédés de la subversion qui n’hésite pas à infiltrer et à faire dévier toutes les institutions quand elle ne peut les combattre de front. Enfin, nous voulons mettre nos ressources intellectuelles au service de l’étude de la contre-révolution catholique et royale : la royauté est une clé de voûte, mais les autres pierres de cette voûte ont aussi besoin d’être entretenues et renforcées face aux idéologies modernes et délétères du libéralisme, du socialisme et du mondialisme.

Il a été décidé de maintenir les deux moyens d’expression habituels de l’Association, à savoir le bulletin et les cahiers, lesquels sont généralement le fruit de colloques. Par leur qualité de rédaction, leur sérieux et la richesse de leur contenu, ces cahiers portent notre ambition d’en faire une référence universitaire incontournable.

Si nous en avons les moyens humains et matériels – et je pense que nous les avons – et si la crise sanitaire et les initiatives gouvernementales nous en laissent la possibilité et la légitime liberté, d’autres initiatives (galettes des rois, dîners amicaux, dîners débats…) pourront voir le jour dans le but de renforcer « une amitié au service du vrai ». La coopération avec d’autres associations de sensibilité proche sera développée.

Les nouveaux responsables de La Légitimité comptent sur l’amitié de tous les curieux d’idées politiques contre-révolutionnaires – même critiques, car le débat d’idées, la disputatio universitaire enrichissent la pensée – pour appuyer le rayonnement de cette œuvre de salubrité politique et de restauration intellectuelle.

Aidons-nous, et que le Ciel nous vienne en aide !
Professeur agrégé des Facultés de Droit, Avocat honoraire

Franck BOUSCAU
NB : Les personnes qui veulent être tenues au courant des activités de l’Association sont priées defaire

connaître leur adresse (et si possible leur adresse courriel) à la direction de la revue.

0 thoughts on “Le Professeur Bouscau reprend les publications légitimistes dans le droit fil des travaux de Guy Augé.

  1. Marie-Agnès Lacour

    J’apprécie énormément le Professeur Franck Bouscau que j’ai eu l’occasion d’écouter en conférence plusieurs fois ainsi que le Professeur Brancourt mais tous les autres aussi cités dans le texte que j’ai aussi connus par leurs écrits ou par Radio Courtoisie
    Merci pour cet article

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    Rappel du contre-argument Providentialiste
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/12/29/28147/

    Le Royalisme Providentialiste c’est :

    -La reconaissance de l’unicité de la personne du Roi de France : Le Christ.

    -La reconaissance juridique de Sa Royauté sur la France comme la manifestation Temporelle de Sa Royauté sur les nations.

    -La reconaissance du Roi de France comme Lieutenant Temporel du Christ.

    -La reconaissance du choix Divin volontaire et manifeste, dans la personne du Leutenant à chaque sucession, quelque soient les aînés, génération ou lois humaines, à la manière du choix sur David.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *