Alain TEXIER (1945- 20 ** ). Une vie de royaliste (17). La salle des manuscrits de la BNF rue de Richelieu (Paris)

     Mon histioire d’amour avec la BNF remonte  aux longues heures de travail que j’ai passé  sous l’amicale férule de m. Guy Guérin du Mas-genêt habitant à l’époque rue Fourrie à l’angle de la rue jean-Jaurés à Limoges. De ce travail plurianuel resulta  la publication chez Tallandrier en 1988″ de Qu’est ce  que la noblesse ? Histoire et Droit chez Tallandiet . Cet ouvrage peut encore être retrouvé dans  un certain nombre de “boutiques” spécialisées  https://www.chasse-aux-livres.fr/prix/2235017800/qu-est-ce-que-la-noblesse-histoire-et-droit 

https://www.bnf.fr/fr/venir-au-departement-des-manuscrits

     Quelques années plus tard  , M. Jacques  Jourquin PDG de  Tallandier  https://www.tallandier.com/auteur/jacques-jourquin/  m’a offert de collaboraer à la revue “Historia spécial”. j’y  rédigé de 1992à 1999 des chroniques bi-mensuelles intitulées “Armes et blasons“.https://plus.wikimonde.com/wiki/Alain_Texier. C’est à cet occasio que j’ai découvert le  “grenier” aux trésors  que j’ai découvert la salle objet de  ce post.

      Depuis l’informatique est  venu bouleverser les  conditions de travail de l’héraldiste  que je suis devenu https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/08/22/noblesse-titres-et-armoiries-dalain-texier/                                                                                                                   mais je garderai longtemps le  souvenir des Licornes,  des lions armés et lampassés et des murailles crénelées qui peuplent en core mes rêves.

Alain TEXIER

1 thought on “Alain TEXIER (1945- 20 ** ). Une vie de royaliste (17). La salle des manuscrits de la BNF rue de Richelieu (Paris)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.