IL FAUT donc ainsi que CE cher vieux PAYS RESTITUE A l’ETAT SA PLACE NORMALE. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit.

Conclusion de l’ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, dans son livre-testament. (1992)

Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux.

Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’État sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. « Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation Nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. »

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/idees/297-immigration-paroles-d-un-ancien-ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *