François 1er , Mazarin , Louis XV, Louis XVI ont préfiguré LES LOTERIES CONTEMPORAINES

Les jeux d’argent sont aussi anciens que l’argent lui-même mais c’est seulement à la Renaissance que nos gouvernants s’y mettent et y voient un moyen indolore, voire agréable, de ponctionner les ressources de leurs sujets.

 La première loterie d’État (lotto) est organisée à Florence en 1530. Le roi de France François 1er, très attentif comme chacun sait aux innovations d’outre-monts, introduit la loterie dans son royaume par un édit du 21 mai 1539. Mais le prélèvement de l’État sur les enjeux est tel qu’il décourage les joueurs.

L’idée est relancée en 1644 par Mazarin qui propose comme lots des objets précieux. Il s’agit de financer les églises et les institutions de piété. Le 15 octobre 1757, Louis XV établit une loterie permanente pour financer sa nouvelle École Militaire.

Enfin, Louis XVI fonde le 30 juin 1776 l’ancêtre de notre actuelle loterie : la Loterie Royale, épaulée par 700 buralistes et des colporteurs qui, deux fois par mois, «vendent de la chance». Elle rapporte 11 millions de livres en 1789 mais, au nom de la morale, les républicains la suppriment le 15 novembre 1793. Nécessité faisant loi, ils restaurent néanmmoins une loterie le 30 septembre 1797. Louis-Philippe 1er la supprime le 21 mai 1836, n’autorisant que les loteries de bienfaisance.

http://www.herodote.net/21_mai_1539-evenement-15390521.php

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *