Tuer les enfants à coup de sabre : une autre des "valeurs républicaines".

                    Michelle Fardeau, de la paroisse de Joué-Etiau,

                       massacrée à Gonnord à l’âge de treize ans.

               Les républicains tuaient les petites filles à coups de sabre pour économiser les munitions !…

——

Et aussi :

Le mémoire de proposition pour une pension annuelle en faveur Michelle Fardeau la qualifie de ”fille échappée au massacre…” Elle est proposée pour une pension de 50 ou 60 francs.

« Mémoire de proposition pour une pension annuelle en faveur deFardeau Michelle de Gonnord. – âgée de 33 ans – fille échappée au massacre – blessures à la joue droite et au cou au massacre de Gonnord – fileuse, aucun moyen d’existence – proposée pour une pension de 50 francs –

A Chemillé le 26 novembre 1814 ; »

signé le Cte de Tocqueville  – Le Cte Charles d’Autichamp.

Un certificat des médecins d’Angers lui est délivré.

« La nommée Michelle Fardeau a reçu plusieurs coups de sabre, étant âgée de 13 ans, qui ont divisé la lèvre à la commissure droite, formé des cicatrices qui la défigurent et sur le cou, ce qui la gêne » 

Chemillé le 26 novembre 1814

                                                signé Ouvrard – et illisible.

http://chemins-secrets.eklablog.com/michelle-fardeau-a132783678

0 thoughts on “Tuer les enfants à coup de sabre : une autre des "valeurs républicaines".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.