Les armoiries de “Louis XVII”sur la cathédrale de Rennes … !

   Inénarrable Ouest-“France” :

   Ce jour, en page “Histoires d’Ouest” on peut lire sous un cliché de la                                 cathédrale de Rennes :”Au centre, se trouve le fronton de calcaire affichant                                     les armes et le devise de Louis XVII : “A nul autre pareil !”.Il est permis de                           penser  qu’il s’agit d’une traduction maladroite de celle de Louis XIVNec                          pluribus   impar“.                             

      Il est aussi permis de penser que le premier quotidien français par son tirage               n’a plus les moyens de rémunérer un correcteur un minimum cultivé.

http://ressources.chateauversailles.fr/ressources-pedagogiques/La-devise-officielle-du-roi

 

0 thoughts on “Les armoiries de “Louis XVII”sur la cathédrale de Rennes … !

  1. Iène Pincemaille

    Hé oui ! car Louis XVII, lui, le pauvre, avait certes reçu, à sa naissance, l’apanage du blason d’azur aux trois fleurs de lys d’or, mais comme “on” l’a fait disparaître pour le garder en otage-moyen de pression sur tous les gouvernants suivants, il n’a pas pu avoir de devise !!! elle aurait pu être la phrase de St. Jean “LA VÉRITÉ VOUS RENDRA LIBRES” !!!
    Amitiés.

    Reply
  2. Louis Chiren

    Encore un bel apport de Madame Pincemaille.
    Pour la devise de notre prolifique Louis XVII, il aurait pu faire sienne celle d’Henri III qui était “Manet Ultima Coelo” littéralement l’ultime couronne reste au Ciel, autrement dit la couronne céleste est au-dessus de toutes les autres. Il l’a bien méritée et en fera profiter sans nul doute sa descendance.
    https://i.imgur.com/V990l9H.jpg

    Reply
      1. Louis Chiren

        Peintures murales du Château d’Ancy-le-Franc construit pour Antoine III premier comte de Clermont (1498-1578). Illustration de la devise du roi Henri III, photo Louis Chiren mai 2018. Vive Le Roy !

        Reply
  3. Hervé J. VOLTO

    Si l’Enfant-Roi Louis XVII a bien survécu, le mérite incombe à tous les Princes du Sang de France, les Rois d’Espagne, les Empereurs d’Autriche, les Aristocrates Français membre de l’Ordre de la congrégation des Chevaliers de la Foi, et ceux du Saint-Empire Germanique qui ont pris leurs respensabilités pour l’Enfant-Roi put être mis à l’abrit loin des fureurs de la Révolution dite Française. CHERCHER A RETROUVER SA DESCENDANCE AVANT L’HEURE DE DIEU SERAIT METTRE DANS L’EMBARAS, VOIRE EN DANGER, CERTAINES FAMILLES ROYALES ACTUELLEMENT REGNANTES OU PRETENDANTES AVEC LESQUELLES ELLE EST APPARENTEE !!!

    Mais pour ceux qui ne croiraient pas en les prophéties du Grand Monarque, Claude Mouthon-Raimbault l’a dit dans son livre LE COEUR DE LOUIS XVII : le doute sur la mort de Louis XVII ne saurait l’emporter sur l’espérence d’une VRAIE Restauration, dont l’Enfant-Roi -qu’il soit mort ou non au Temple- demeure le symbole, en attendant que se réalisent les promesses du Sacré-Coeur à la France…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.