Musée d’at moderne Léon et Martine Cligman à la Fannerie de l’abbaye royale de Fontevraud.

    Un musée qui a ouvert en cadeau au pied du sapin de Noël ! Le 19 décembre 2020 , le très attendu musée d’art moderne de Fontevraud-collections nationales Léon et Martine Cligman a ouvert  ses portes au public, au sein de l’abbaye royale. Sur plus de 1 700 m2, dans les anciennes écuries, le bâtiment dit de la fannerie dans la cour principale de l’ensemble monastique, on y découvrira les 900 œuvres léguées par le couple de collectionneurs à l’État et à la Région Pays de la Loire.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontevraud-le-musee-d-art-moderne-collections-leon-et-martine-cligman-ouvre-le-19-decembre-7070330

La Fannerie

      Édifié vers 1786, c’est l’un des tout derniers construits pendant la période monastique. Délimitant la partie nord de la cour d’entrée, il est judicieusement placé dans l’axe du logis de l’abbesse qui lui fait face et dont on imagine qu’il devait compléter la composition. Avec la nef de l’église abbatiale du Grand Moûtier, il est l’un des plus imposants bâtiments de l’abbaye de Fontevraud.

     Il accueillait à la fin du 18e siècle les écuries des mères abbesses de Fontevraud. Très vite utilisée pour des fonctions pénitentiaires à partir du début du 19e siècle, la Fannerie (appelée ainsi car prévue pour, entre autres, entreposer le foin) sera modifiée, adaptée, entresolée, tout en gardant sa volumétrie et son élégance extérieures d’origine.

Le projet architectural

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2021/01/06/sacre-de-l-art-dans-l-abbaye-de-fontevraud_6065345_4497319.html

UN PROJET ARCHITECTURAL ET SCÉNOGRAPHIQUE

Le projet, réalisé par Christophe Batard, Agence 2 BDM architecte en chef des Monuments historiques, pour l’architecture, et le  studio  Constance Guisset pour la scénographie, trouve l’origine de son fonctionnement dans celui du site de l’Abbaye. Un accueil commun sera aménagé à l’emplacement de l’accueil actuel, et desservira d’un côté l’abbaye et de l’autre le musée d’Art moderne.

Le projet se déploie sur 1726 m², auxquels il faut ajouter 170 m² de cour extérieure dédiée à l’exposition. Les espaces d’exposition seuls représentent 1205 m² dont 455 m² pour le parcours temporaire

Le projet architectural

2 thoughts on “Musée d’at moderne Léon et Martine Cligman à la Fannerie de l’abbaye royale de Fontevraud.

  1. Marie-Agnès Lacour

    Je me prononcerai lorsque j’irai mais à priori je n’ai aucun goût pour ce que l’on appelle pompeusement l’art moderne sur lequel beaucoup spécule qu ‘il faut apprécier parce que c’est de bon ton dans les ambassades ou chez les bobos du 5ème, 6ème, 7ème et 16ème de Paris maintenant aussi 11ème et Montreuil où les bobos achètent des usines transformées en loft .
    Mon expérience de la FIAC une année où j’ai payé une entrée astronomique pour ne voir que des horreurs comme par exemple une très belle statue en bronze traversée par au moins une dizaine d’épées ou une carafe en cristal sous globe avec tous ses morceaux cassés à côté m’a guérie d’apprécier ce genre soi-disant d’oeuvres artistiques . Et si l’on en juge également par les exemplaires ignobles dont la ville de Paris s’enorgueillit ou la ville de Nantes comme la fontaine représentant un sexe de femme qui pisse ou les jardins de Versailles utilisés pour des monstruosités qui coûtent une fortune non merci bien
    Je ne fais pas partie de ces gens là et j’en suis fière . Après on se demande où vont nos impôts ? ils servent à satisfaire une classe de dégénérés pédophiles comme la nouvelle affaire qui vient de sortir d’un soi disant artiste dont une oeuvre se trouve dans le bureau de MINUS PREMIER

    Reply
  2. Marie-Agnès Lacour

    j’ai retrouvé le nom de cet exceptionnel artiste PEDOPHILLE dont une oeuvre magnifique orne le bureau de MINUS PREMIER : il s’appelle Claude Lévèque . Retenez bien ce nom qui fera la une des prochains journaux sur l’art et livres pour la postérité et dont il faudra avoir quelque chose de lui chez vous sous peine de passer pour un PLOUC qui préfère MIGNARD ou Philippe de Champaigne ou Sisley à ces dégénérés de la seconde moitié du XX ème siècle qui sévissent encore et prolifèrent en veux tu en voilà promus qu’ils sont par les TOUBON et la clique républicaine

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.