Actualisations de l’ouvrage « Noblesse,Titres et Armoiries » d’Alain Texier . P. 117. Divers supports d’armoiries.

Les propriétaires d’armoiries, armoiries qui témoignaient, souvent mieux que des écrits à la destinée parfois incertaines, d’événements fondateurs ou illustres de leur lignée, avaient à cœur de les apposer sur des supports extrêmement variés. En pratique, même si les armoiries n’étaient pas l’apanage de la noblesse, elle a pu les utiliser en nombre sous la forme de mille et un artefacts emblématisés qui accompagnaient la noblesse dans son quotidien, mais dont rien ou si peu ne nous est resté : bannières claquant au vent, vêtements chamarrés, fresques murales, objets d’orfèvrerie émaillés, ustensiles peints ou gravés, équipements militaires, matériel de campement, etc…

A

– Arbre généalogique / Argenterie/ Armorial… Naturellement / Aumônière armoriée

B

– Berline/ Bible / Boiseries ornant les murs d’une église / Boîtes armoriées / Boîte à sceaux / Boucle de ceinture/ Boucliers ou écus d’armes. Là se trouve l’origine de toutes les armoiries et l’origine aussi de la règle qui veut que l’on doit décrire (ou blasonner) les armoiries comme si on les portait sur soi / Bouton de vénerie / Bouton-enseigne. Si les enseignes de pèlerinage en alliage de plomb sont aujourd’hui relativement mieux connues, il en va tout autrement d’une catégorie d’enseignes en bronze signalée dès le XIXe siècle : les boutons-enseignes. Il en était d’armoriées

C

– Caparaçon de cheval  lors des tournois qui avaient vocation à ressusciter autant que faire se pouvait le combats de jadis / Carte de correspondance / Chapelle castrale contenant des pierres tombales [ Chapiteaux / Cheval ( harnachement ) / Chevalière.  La chevalière en or jaune ou gris, dont le plateau peut être ovale, rond, carré ou rectangulaire (il s’agit là d’une question de goût et de mode) se porte à l’annulaire ou à l’auriculaire

/ Carrosses (portières de). Rappelons à ce propos les efforts que fit Honoré (de) Balzac qui n’en pouvait mais, et qui bien qu’il ne fut pas d’ascendance noble, ajouta une particule nobiliaire à son nom et fit peindre des armoiries sur la calèche qu’il avait louée pour aller rencontrer Mme Hańska à Vienne (Autriche)   / Chandelier / Ceintures funèbres , Clef de voute/  Cloche / Coffre  / Communes ,   Crypte.

[

2 thoughts on “Actualisations de l’ouvrage « Noblesse,Titres et Armoiries » d’Alain Texier . P. 117. Divers supports d’armoiries.

  1. Marie-Agnès Lacour

    Je le dis sans ambage j’aime énormément ce livre qui m’a enseigné beaucoup de choses et je suis fascinée comme une enfant devant les armoiries .Quand je regarde Ivanohé car oui je le regarde encore de temps en temps j’adore les tournois avec tout ce lustre d’armoiries . Vivement le retour du Roi pour reprendre le fil de notre histoire . Et puisque j’ai été honorée d’un titre dans la famille de Jeanne La Pucelle j’espère que le Roi me le confirmera et ainsi je créerai mes armoiries propres dont j’ai déjà une petite idée. Suis-je vaniteuse .!!!!!! Pardon Seigneur mais c’est pour votre gloire et celle du Royaume de France

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    La Noblesse Française désigne l’ensemble des familles reconnues Nobles ou anoblies en France jusqu’en 1870 sous les différentes Monarchies et dont le role est d’aider et conseiller le Roi. L’existence de la notion de Noblesse est ancienne.

    Au XX° siècle, le pape Pie XII s’est prononcé quand à lui sur l’insitutution Nobiliaire dans ses célèbres 14 allocutions au Patriarcat et à la Noblesse Romaine ! On peut à travers cet ensemble réflexions étudier le rôle actuel de la Noblesse européenne, ET PARMI CELLE-CI DE LA NOBLESSE FRANCAISE : favoriser dans la société la difusion des VALEURS dont elle est détentrice, incarner une harmonie nécessaire entreTRADITION et progrès authentique, être un modèle de VERTU ET EXELLANCE CHEVALERESQUE, constituer un élan d’élévation et de perfection par la CHARITE, former un noyau autour duquel s‘articuleront et s‘ordonneront les divers élites sociales, promouvoir dans l’opinion publique les valeurs fondamentales de la civilisation Chrétienne, et de combattre – par tous moyens pacifiques et légaux – la révolution culturelle athée, immorale et socialiste qui vise à les saper, consituant le noyeau d’une résistance
    https://tfp-france.org/wp-content/uploads/2020/11/RESISTANCE.pdf .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.