Ne pas confondre Anoblissement et Ennoblissement

                  Photo prise sur une devanture d’une boutique( fermée) avenue des Bénédictins à Limoges.

https://www.academie-francaise.fr/anoblir-pour-ennoblir Anoblir et ennoblir sont deux verbes dérivés de noble, mais ils ont aujourd’hui des sens différents.

ANOBLIR : Le premier signifie que l’on confère à une personne ou à une famille les titres, droits et prérogatives de la noblesse. On dit ainsi que la cérémonie de l’adoubement anoblissait l’homme de guerre du haut Moyen Âge. Jadis, on trouvait aussi ce verbe employé absolument dans l’expression le ventre anoblit, par où l’on entendait que, dans certaines contrées, la noblesse se transmettait autant par les femmes que par les hommes.

ENNNOBLIR. Le second verbe, ennoblir, a d’abord signifié « pourvoir d’un titre de noblesse » mais en ce sens on lui préfère aujourd’hui anoblir. Il ne s’utilise plus de nos jours qu’au sens de « donner de l’élévation, de la dignité, de la noblesse à quelqu’un ou à quelque chose ».

NDLRB. Que l’on permette à quelqu’un  qui n’est pas académicien qu’il est peut -être regrettable  alors  que l’on s’efforce de   distinguer  deux concepts   d’employer l’un  (noblesse dans la rubrique ennoblir ) pour définir l’autre ( Noblesse dans la rubrique anoblir). A.T.

NB. L’ennoblissement textile consiste à traiter une étoffe afin de donner certaines caractéristiques au produit fini. Il peut s’agir d’opérations mécaniques ou chimiques.https://fr.wikipedia.org/wiki/Ennoblissement

5 thoughts on “Ne pas confondre Anoblissement et Ennoblissement

  1. Jean DEWEER

    Centurie I-45
    Secteur de sectes grand peine au delateur,
    Beste en theatre dressé le ieu scenique,
    Du faict antique ennobly l’inuenteur,
    Par sectes monde confus & schismatiques.

    Il est entendu qu’il n’y a pas de secte qui dirige le monde. La franc-maçonnerie ne serait pas une secte et c’est
    pourtant elle qui s’arroge le pouvoir suprême, la souveraineté qu’elle a enlevé à Louis XVI sous couleur de la transférer au peuple. C’est grâce à un immense abus de faiblesse qu’elle domine. Ce serait par une découverte archéologique qui la restituerait (ennobly l’inventeur) que la justice serait rétablie. On en revient toujours à une histoire de temple….

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    La fin tragique des Templiers a contribué à générer des légendes à leur sujet. Parmi d’autres, leur quête supposée du Saint-Graal, l’existence d’un trésor caché (comme celui envisagé à Rennes-le-Château par exemple), leur découverte éventuelle de documents cachés sous le Temple d’Hérode, certaines hypothèses de leurs survivance en Ecosse, leurs liens avec la franc-maçonnerie. De plus, certains groupements ou sociétés secrètes (tels que la Rose-Croix) ou certaines sectes, telles que l’ Ordre du Temple Solaire (et ses survivances, comme le Collège Templier), ou certaines loges néo-Templières, comme la sulfureuse P2 italienne, se réclameront par la suite de l’Ordre, affirmant leur filiation en s’appuyant sur la survivance secrète de l’Ordre, sans parvenir pour autant à le prouver, ou en produisant même parfois de faux documents. On trouverait des membres de loges néo-Templières au sein de conseils d’administrations de grands groupes bancaires, de la Commission Trilatérale, du Groupe Bildemberg, du gouvernement de Bruxelles, parmi l’élite de Washington, Londres, Tel-Haviv et même Paris…

    Yann Piat avait-elle découvert en France une espèce de P2 à la Française ?

    Si on est prit de compassion envers les Templiers lorsqu’on lit leur triste fin, il faut aussi reconnaître qu’ils n’étaient pas tous » blancs-bleus « , infiltrés par le gnosticisme et même, donc, par le catharisme que, soit dit en passant, ils n’ont pas combattu… et certains survivants furent assez impliqués, plus tard, dans les attaques subies par l’Église (protestantisme, franc-maçonnerie, etc…). D’ailleurs, beaucoup d’auteurs ont dit, probablement avec raison, que la Tour du Temple a été choisie comme prison de la Famille Royale pour venger les Chevaliers Templiers -“Jacques de Molay, te voici vengé !”, aurait crié un inconnu en saisisant la tête de Louis XVI à peine décapité et en la présentant à la foule- dont il n’est nullement question de nier l’héroïsme en Terre Sainte, mais dont on ne peut cacher ils se sont laissés influencer comme sus-dit (et même par le soufisme musulman !) et les Princes de la maison d’Orléans furent même Grands-Maître de l’Ordre du temple sous la Révolution, l’Empire, la Restauration et le Monarchie de Juillet. Et peut-être leurs descendants actuels en font-il partis encore aujourd’hui…

    Alors prudence avec l’Ordre du temple…

    Reply
  3. Jean DEWEER

    J’ai dit “histoire de temple” et non pas “histoire du Temple”… donc je ne faisais pas allusion à l”Ordre du Temple. Je ne m’attendais pas à ce commentaire.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.