Connaissons nos ennemis: Dimensions anticléricales de la culture républicaine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqueline_Lalouette

                    https://www.persee.fr/doc/hes_0752-5702_1991_num_10_1_1598

1 thought on “Connaissons nos ennemis: Dimensions anticléricales de la culture républicaine.

  1. Hervé J. VOLTO

    La continuité Royale, assurée par l’hérédité, retire le pouvoir aux luttes partisannes, aux ambitions personnelles et à la corruption, et peut dès lors assurer le Bien Commun du peuple Français et la pérénité de la France comme de sa vocation Catholique, le Roi de France, nouveau Constantin, devant gouverner Chrétiennement “pour le Bien Commun et le salut de l’Etat (Edit de juillet 1717)”, protégeant la Foi et la Patrie !

    Pour toucher la Sainte Eglise Catholique, il fallait interrompre la continuité Royale qui assurait sa protection, la Royauté Capétienne, Catholique et Royale, étant le support temporel de l’Eglise.

    Une fois décapité le Roi et la Royauté renversée, la République pouvait devenir anti-cléricale.

    Sans le soutien du pouvoir royal de David, l’Église tombe en décadence sous le pouvoir de l’esprit du serpent qui relève sa tête orgueilleuse sur le chef de l’Église. le pouvoir Royal est un pouvoir divin qui abaisse les serpents. Les républiques par contre relèvent de terre les esprits-serpents lesquels sacrifient le peuple de Dieu, l’empêchant de s’élever vers le Dieu du Ciel. C’est aujourd’hui le mal de l’Europe sous les régimes des républiques.

    Dans le monde manque le pouvoir royal que Dieu a caché en ces temps de folie. Le pouvoir royal seulement, celui que Dieu donna à David, est capable de régir le gouvernement des peuples. Sans le pouvoir royal de David, reconnu et mis à sa juste place , me disait le Padre Pio, la religion chrétienne n’a pas le soutien indispensable sur lequel appuyer la Vérité de la parole de Dieu . La folie des Templierss a été de tenter de tuer la royauté : “Jacques de Molay, te voci vengé !”. Le monde le paye encore aujourd’hui, car sans le véritable Roi promis par Dieu parmi les descendants de David, le pouvoir de Dieu ne réside plus dans le cœur des chefs d’Etat et des ministres.

    L’amour du cœur de la France royale, patrie de la royauté sortie de la descendance de David, ressort ressuscité en ses héritiers… Le pouvoir de royauté de David doit réveiller dans les cœurs des Français l’amour de la Royauté de Dieu qui a en France son berceau. La vraie grandeur de la France est le pouvoir royal de David qui fut en terre de France, dans le sang du Roi Louis XVI et de Marie-Antoinette (Allusion au fait que François de Lorraine, père de Marie-Atoinette, descendait des Ducs de Lorraine, issus d’une branche batarde des Carolingiens de Toscane, issus quand à eux de Lothaire, petit-fils de Charlemagne).

    La France fut pardonnée par le grand cœur du Roi Louis XVI et de Marie-Antoinette , morts victimes pour le Christ par la brutalité de la bête (la révolution diabolique). Le pardon du Roi Louis XVI (depuis la prison du Temple) a maintenu à la France le droit à la grandeur de la royauté de David, qui est Amour et Humilité, celui de reconnaître, dans le monarque, le pouvoir de l’amour divin…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *