Septembre 2022.Succession Naundorffiste non revendiquée. Hugues-Charles Guy de Bourbon libraire prés de Tours.

         En hommage  à S.A.R. Charles-Louis Edmond de Bourbon dit Charles XII qui a  bin voulu honoré de sa présence en compagnie de Madame, de nombreuses “Rencontres fontevristes”. 

https://www.guyboulianne.info/2016/06/28/la-famille-naundorff-bourbon-et-la-legende-seculaire-du-roi-perdu/

9 thoughts on “Septembre 2022.Succession Naundorffiste non revendiquée. Hugues-Charles Guy de Bourbon libraire prés de Tours.

  1. Hervé J. VOLTO

    Hugues-Charles Guy de Bourbon étant né HORD MARIAGE, il n’est pas successible : c’est comme les Bourbon-Busset.

    Rappellons-nous que même le grand Louis XIV ne put légitimer ses enfants nés hors mariage.

    Ce qui ne nous empèche nullement de saluer Hugues-Charles, qui est venu plusieurs fois à Fontevrault avec son père.

    Reply
  2. Michel WARTELLE

    Je l’ai bien connu avec son père et sa mère. Charmant. Son père m’invita à passer 8 jours dans leur maison de campagne avec ma femme en août 1990. Il faisait des pêches au vin divines!..Nous allâmes tous ensemble au Puit du Fou. Il savait que j’étais “Richemontiste”, car je lui avais offert mon premier livre:” LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI”. Un jour, il me dit en riant: “Que le meilleur gagne!”…Il était trés sympa et aimait les dames!…Il avait de l’humour, qui n’existait pas chez son cousin canadien, que j’ai aussi trés bien connu. Nous fêtâmes au Québec, le Millénaire Capétien ensemble en 1987. J’étais en train d’écrire mon livre sur le baron de Richemont. Dés que je lui parlai de Richemont, il me tourna le dos!…Paix à son âme!…

    Reply
    1. DEWEER Jean

      “Que le meilleur gagne:” “Perdu trouué caché de si long siècle,” ‘Centurie I-25. Naundorf et Richemont apparaissent trop tôt après la prison du Temple pour correspondre à Nostradamus. Dans les deux cas, il n’y a pas correspondance avec les prophéties et on ne la revendique pas. Il n’y a pas non plus correspondance avec des uchronies ou fausses uchronies intéressantes, précises et convaincantes, pourtant Dieu sait que la tragédie de l’assassinat de Jouis XVI et Marie-Antoinette devait laisser des traces sans la psychologie française. Il y aurait une autre solution.

      Reply
      1. Catoneo

        Ce que Dieu “sait” reste un mystère. Quant aux traces laissées dans la psychologie française par la décapitation du couple royal, elles ne sont pas sûres partout. La Vendée ne s’est soulevée qu’après la levée en masse décrétée par la Convention en mars 1793, et très progressivement ; mais quid du reste ?
        Dans mon village cévenol d’origine, aux dires d’un chroniqueur local, la mort du roi serait passée inaperçue (la Révolution avait déjà tellement tué !) ; mais la semaine suivante, le maire faisait battre le rappel pour une cérémonie d’hommage à… Lepeletier de Saint-Fargeau, assassiné à Paris la veille de l’exécution du roi, avec grand cortège funèbre et eulogie du défunt. La commémoration fut inscrite en dépenses dans les comptes municipaux pour la somme de 33 livres et dix sols, ce qui faisait beaucoup.
        Gardons-nous d’attribuer à Dieu nos émotions. D’ailleurs le procès en canonisation du roi (ou celui de la reine) n’est toujours pas ouvert.

        Reply
        1. DEWEER Jean

          Nous ne parlons pas le même langage. Si l’on croit, Dieu est omniscient et garde mémoire de tout. Les Français serait dans le déni, ce qui serait bien normal après un drame qui a si fortement marqué le pays. Les historiens, les psychanalystes, français, sont aussi dans le déni et n’observent rien. Il faudrait être à une place singulière pour voir ce qui est dans l’onde du temps, dans le fleuve de l’histoire et qui fait remous. Il reste assurément des traces, ce sont des faits, pas des émotions et je parle pas seulement des messes des 21 janvier et 16 octobre. J’en ai ai parlé dans ce blog mais c’est passé inaperçu, sans doute parce que mal analysés…. Pour le procès en canonisation, il faut se demander où se situe l’Eglise. Il y a tout de même celui en béatification de Madame Elisabeth…

          Reply
      1. Alain Texier Post author

        1) A quelle occasion michel Wartelle a t’il écrit IL ÉTAIT TRÈS SYMPA ?
        2) Quant à qualifier l’éventuelle “survivance” de Louis XVII de “fable”je m’en garderai bien car j’avoue ne pas connaître les plans de Dieu en l’occurence.

        Reply
        1. DEWEER Jean

          IL ETAIT TRES SYMPA, il faut voir le commentaire, plus haut de Michel Wartelle. Quant à la fable, il s’agit probablement de la thèse Naundorff mais il faudrait demander au CER ce qu’il en pense.

          Reply
  3. Alain Texier Post author

    Merci, j’ai retrouvé le texte qui pose problême à Jean-Yves Pons.
    Michel WARTELLE
    allegories-et-cetera-editions.com
    fastnet2033@gmail.com
    173.176.67.229
    Je l’ai bien connu avec son père et sa mère. Charmant. Son père m’invita à passer 8 jours dans leur maison de campagne avec ma femme en août 1990. Il faisait des pêches au vin divines!..Nous allâmes tous ensemble au Puit du Fou. Il savait que j’étais “Richemontiste”, car je lui avais offert mon premier livre:” LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI”. Un jour, il me dit en riant: “Que le meilleur gagne!” Il était trés sympa et aimait les dames!…Il avait de l’humour, qui n’existait pas chez son cousin canadien, que j’ai aussi trés bien connu. Nous fêtâmes au Québec, le Millénaire Capétien ensemble en 1987. J’étais en train d’écrire mon livre sur le baron de Richemont. Dés que je lui parlai de Richemont, il me tourna le dos!…Paix à son âme!…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *