Double peine pour les églises de la “Vendée militaire” DETRUITES DEUX FOIS PAR LES REPUBLICAINS … par les colonnes infernales puis par les administrateurs contemporains.

280px-Geste_Eglise

 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Geste_Eglise.JPG

5 février 1794 : les colonnes infernales de la République dévastent la Vendée militaire. Dans les Mauges (sud de l’Anjou), terres natales du généralissime Jacques Cathelineau, la répression est sans pitié. A Gesté(49600), l’église est rasée et trois-cent habitants massacrés par les Bleus.

Plus tard, au XIXe siècle, une nouvelle église est reconstruite sur les lieux.

Près de 220 ans plus tard, le maire socialiste de Gesté décide de faire démolir l’église. Motif ? Les coûts trop importants de la rénovation. Des détails sont à lire dans cet article du Point.                                                                                                                     http://www.lepoint.fr/societe/patrimoine-la-triste-histoire-de-l-eglise-de-geste-18-06-2013-1682201_23.php

En février 2012 la Cour administrative de Nantes a pourtant annulé le permis de démolir, jugeant que ladite décision était « entachée d’une erreur manifeste d’appréciation ».

Cela n’a pas empêché la municipalité de poursuivre son oeuvre : elle laise l’église se détériorer gravement, en attendant de lancer les premiers coups de pioche.

C’est désormais chose faite, à en juger par cette photographie prises ce jour( été 2013) :  .

En Vendée militaire, terre de martyre, comme dans tout notre beau pays de France : ne laissons pas faire les ennemis du patrimoine catholique !

http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/info-a-geste-la-demolition-de-l-eglise-est-en-cours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *