in memoriam de la Saint Martial des Ardents du samedi 14 novembre 2020 qui n’ a pas pu avoir lieu.

 

Loupiotes de la Saint Martial des Ardents ( C/O Association Magdala).

C‘est de nuit :Il est maintenant  19 heures  et  malgré les Lumières de la  ville de Limoges; certains endroits, par la  faible  lumière  qui  y rêgne , nous permettent  d’imaginer  sans peine  ce 12 novembre 994 .  Il faisait  froid , il faisait noir lorsqu’un fleuve de lumières fait de centaines de torches et de  brandons   partant  du Mont Jovis  serpenta parmi les ruelles  de la ville. Par  l’intermédiaire de  ses reliques, Saint Martial l ‘apôtre d’Aquitaine et l’évangélisateur de la  ville de Limoges venait  de  guérir les Aquitains des affres du mal des ardents ainsi nommé  car  ceux  qui en souffraient  avait l’impression de  brûler de l’intérieur d’un feu inextinguible.

      Il y a de nombreuses années  , moi  qui avait à l’époque 40 ans ,  que Saint Martial, dixit  mon Père – Jean Texier-, avait guéri d’un cancer, celui des hommes “jeunes”, j’avais  cherché  comment lui dire merci . Et de cette  recherche  était né l’idée  dune procession aux  flambeaux  dans une  ville  au façades illuminées de loupiotes . Alors évidement   Limoges n’avait  jamais été  comme Lyon le 8 décembre en la  fête  dite des lumières  – Jour de l’Immaculée Conception. Mais  quand même le pli était pris ici et là et j’avais prévu faire  bien plus  , bien mieux , en cette année  où la nécessité d’implorer  Saint Martial s’était  faite jour plus intensément  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2020/05/31/31-mai-2020-remerciements-a-saint-martial-pour-avoir-en-grande-partie-epargne-a-laquitaine-les-affres-du-coronavirus/.                                                                                                                j’avais même  demandé à Mgr l’Evêque sa  bénédiction qu’il m’avait  donnée d’ailleurs de grand  coeur . Hélas le  coronavirus en a décidé autrement . Pas d’illumination des façades ce samedi soir. Pas de cérémonies non plus demain dimanche.

   C’est  de nuit; afin que Saint Martial se sente un peu moins seul, si j’ose ainsi m’exprimer , j’ai allumé  sur mon bacon  deux loupiotes, une rouge et une blanche, c’est déjà quelque chose… A deux Km et  quelques, je  connais une amie qui aura à nouveau pavoisé sa  façade. Pour les autres lumières, je les aurais  dans mon coeur lorsque j’éteindrai ma lampe de chevet pour dormir.

Alain TEXIER.

Le Sillon . Novembre 2020 p. 34

0 thoughts on “in memoriam de la Saint Martial des Ardents du samedi 14 novembre 2020 qui n’ a pas pu avoir lieu.

  1. Marie-Agnès Lacour

    Quelle jolie histoire si bien racontée . Vive nos Saints et celui ci en particulier qui fit tant de bien à la ville mais aussi à la famille Texier
    Plus que jamais implorons nos Saints non pour le coronacircus mais pour la délivrance des psychopathes qui nous gouvernent et l’arrivée de notre roi à tire d’ailes comme l’a si bien dit notre poète /peintre ou peintre /poète Monsieur Chiren

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.