Jean-Yves Pons ( CER ). Quand les élus corses découvrent l’évidence.Les hyènes chassent en meute.

   Le 11 novembre dernier, Emmanuel Macron a baissé culotte sur injonction de la Commission européenne et la France a accueilli 234 migrants au port de Toulon, poussant des cris de vierge effarouchée en dénonçant l’absence d’humanité du gouvernement italien qui, lui, … les refusait.

     Aussitôt, “Miquet à la houppe” (comme le surnomme notre ami Catoneo) jura ses grands Dieux qu’on ne l’y reprendrait plus. TU PARLES ! Qui pourrait encore croire ce Pinocchio de bazar ?

     D’ailleurs, les rafiots négriers des ONG pseudo-humanitaire mais authentiquement esclavagistes ont aussitôt repris leur chorégraphie nuisible et se sont précipités vers la côte libyenne pour récupérer de nouveaux esclaves réclamés à corps et à cris par nos entrepreneurs véreux comme le triste chef étoilé Thierry Marx, président du plus important syndicat patronal de l’hôtellerie-restauration (https://www.lepoint.fr/societe/le-chef-etoile-thierry-marx-demande-une-regularisation-des-salaries-etrangers-04-12-2022-2500358_23.php#11).

 Et voilà aujourd’hui que les hyènes chassent de nouveau en meute à quelques encablures de la Lybie, en contact permanent avec les passeurs de migrants : le Humanity One (de l’ONG allemande Humanity), le Louise Michel (du “street artist” britannique Bansky) et le Geo Barents (de Médecins sans frontières) refont des ronds dans l’eau à la limite des eaux territoriales du pays (https://www.vesselfinder.com/fr). Quant à l’Ocean Viking (de SOS-Méditerranée), celui-là même qui accosta à Toulon le 11 novembre, il est encore à quai à Marseille pour maintenance mais ne tardera pas à reprendre la mer pour se joindre aux autres prédateurs.

      Et, quand ils auront terminé leur recrutement d’esclaves, où croyez-vous qu’ils iront faire pleurer dans les chaumières?

   Probablement pas en Italie car, grâce à Giorgia Meloni et ses alliés, ils n’y seront pas les bienvenus. Peu de chance que ce soit à Malte, pour les mêmes raisons. Il ne restera donc que la France d’Emmanuel Macron et l’Espagne de Pedro Sanchez… Car il est quasi certain qu’ils ne choisiront pas le “port le plus sûr” le plus proche (comme l’exige le droit maritime international) qui serait en Lybie bien sûr ou en Tunisie. Et, de toute façon, cette dernière option ne serait que reporter à un peu plus tard le même problème.

     Français qui avez réélu Emmanuel Macron en avril dernier, nous ne saurons jamais trop vous remercier pour votre clairvoyance !

Pour le CER et la Charte de Fontevrault, Jean-Yves Pons, CJA

6 thoughts on “Jean-Yves Pons ( CER ). Quand les élus corses découvrent l’évidence.Les hyènes chassent en meute.

  1. Conseil dans l'Espérance du Roi

    Une petite erreur de manipulation a relié cet article à celui concernant la Corse mais, rassurez-vous, il n’y a pas de lien entre eux. À moins que les migrants soient finalement débarqués sur l’Ile de Beauté… Après tout, pourquoi pas !

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    Vous avez évoqué les Corses : depuis que je suis résident en Italie, j’ai appris à les comprendre ! ils sont stupides que les cons-tinantaux qui ont revoté Macron en avril 2022. Et ils ne voudront aucun raffiot de négriers sur l’Ile de beauté.

    Ici en Italie, il n’y apas encore de délestage d’électricité.

    Les Français de métropole sont-ils plus républi-cons que les italiens ? c’est à se demander…

    Reply
  3. Hervé J. VOLTO

    Vous avez évoqué les Corses : depuis que je suis résident en Italie, j’ai appris à les comprendre ! ils sont MOINS stupides que les cons-tinantaux qui ont revoté Macron en avril 2022. Et ils ne voudront aucun raffiot de négriers sur l’Ile de beauté.

    Ici en Italie, il n’y a pas encore de délestage d’électricité.

    Les Français de métropole sont-ils plus républi-cons que les italiens ? c’est à se demander…

    Reply
  4. Conseil dans l'Espérance du Roi

    Et voici la mise à jour. Ce que nous annoncions (sans beaucoup de risque de nous tromper) est en train de se produire. Les trois navires négriers mentionnés ci-dessus reviennent en Europe chargés de victuailles humaines !
    Le Louise-Michel (de Bansky) a accosté hier… à Lampedusa avec 33 migrants égyptiens “sélectionnés” c’est-à-dire choisis pour n’être pas rejetés par les autorités italiennes : des femmes enceintes ou seules avec de nombreux enfant parfois non accompagnés. Démontrant ainsi la fragilité des résolutions de Giorgia Meloni face au bulldozer de la Commission européenne qui est, pour nous, un argument essentiel au FREXIT.
    Quant aux deux autres, le Geo-Barents (de Médecins sans frontières) et le Humanity-One (de l’ONG allemande Humanity), chargés de 500 envahisseurs venus surtout d’Afrique subsaharienne, ils ont commencé leurs ronds dans l’eau dans le Canal de Sicile dans l’attente, une fois de plus, de la capitulation de l’Italie voire de la France…
    En d’autres termes, plus ça change et plus c’est toujours la même chose !!! Bravo aux Français qui ont élu puis réélu Emmanuel Macron pour leur clairvoyance.

    Reply
  5. Pingback: Italie. Giorgia Meloni, Matteo Salvini, Silvio Berlusconi e tutti quanti... "Parole, parole, parole !..." - Charte de Fontevrault et Royalisme providentialiste

  6. Hervé J. VOLTO

    Pour revenir aux Corses, ils ne mencent jamais personne, car ils ont une certaine réputation.

    Aucun bateaux de négrier n’abordera à Portovecchio ou à Bastia. Pas con-tinantal pour un sou…

    En fait, les Corses font avec Paris ce que les Français devraient faire avec Bruxelles, s’ils avaient encore des cou… rages moral et politique.

    Bonghjornu, Ile de Beauté ! Cumu và ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *