21 avril 2000. France : un joyau des chemins de Saint-Jacques en Charente-Maritime profané

20 AVRIL, 2020
PROVENANCE: FSSPX.NEWS

L’épidémie de Covid-19 qui fait les gros titres des journaux place au second plan les actes anti-chrétiens, comme celui perpétré récemment contre l’église Saint-Saturnin-de-Séchaud, sur la commune de Port-d’Envaux (Charente-Maritime). L’évêque de Saintes et La Rochelle a dénoncé « une expression de la haine du Christ », et organisé une messe de réparation, le 3 mars 2020, quelques jours avant le confinement général du pays. 

L’église Saint-Saturnin-de-Séchaud, est un joyau témoignant à la fois des arts roman et gothique : édifiée le long d’un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, entre le XIe et le XIIe siècles, elle a été agrandie aux XVe et XVIe siècles, afin de faire face à l’afflux des pèlerins. Durant les guerres de religion, les protestants ont détruit le monastère de fondation royale qui se trouvait adossé alors à l’église. 

A quelques siècles de distance, à une époque censée exprimer le règne de la tolérance, de la démocratie et des valeurs des « Lumières », la haine anti-catholique n’a pas faibli : Saint-Saturnin-de-Séchaud en est la parfaite illustration. 

Le 22 février 2020, en la fête de la Chaire de saint Pierre, les paroissiens ont découvert « la porte de la sacristie fracturée et l’église profanée », explique France 3 Aquitaine. 

Selon le père Maxime Feilho, curé du lieu, la porte du tabernacle a été cassée, les hosties consacrées dérobées, l’autel de la Vierge dégradé, sans parler de la disparition de l’ostensoir et de plusieurs calices très anciens et de grande valeur. 

La dimension anti-catholique, voire satanique de cet acte ne fait aucun doute. Tel est l’avis de l’évêque de La Rochelle et Saintes, Mgr Georges Colomb, qui a immédiatement dénoncé une « expression de la haine du Christ et de son Eglise, une manifestation de violence, de lâcheté et de bêtise ». 

A sa demande, une messe de réparation a été célébrée le 2 mars suivant, soit une dizaine de jours avant que toutes les églises du pays ne ferment leurs portes, en raison de l’épidémie liée au coronavirus. 

Cet épisode odieux s’ajoute aux 1052 actes anti-chrétiens recensés par le ministère de l’Intérieur en 2019. 

Un patrimoine catholique vandalisé dans l’indifférence générale : voilà qui tend, une fois de plus, à manifester l’amnésie spécifique dont une grande partie de la classe politique et des médias semblent atteints, lorsqu’il s’agit de violences faites à l’encontre de l’Eglise, de ses ministres et de ses lieux de culte. 

https://fsspx.news/fr/un-joyau-des-chemins-de-saint-jacques-en-charente-maritime-profane-57508?utm_source=Fraternité+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=3e9ca547c3-EMAIL_CAMPAIGN_2020_04_21_08_21&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-3e9ca547c3-203920569

https://www.portdenvaux.fr/eglise-de-saint-saturnin-de-sechaud/

0 thoughts on “21 avril 2000. France : un joyau des chemins de Saint-Jacques en Charente-Maritime profané

  1. Irène Pincemaille

    Imaginons que ce soit une mosquée ou une synagogue qui soit ainsi vandalisée ! vous voyez d’ici le tohu-bohu ! “une” des médias pendant 15 jours, politiciens de tous poils beuglant leur indignation devant cet “inqualifiable acte raciste”, chasse aux dits racistes ou prétendus tels, etc…etc…
    Bref, on voit le tableau ! alors qu’ici, silence sépulcral ! forcément, pour eux, l’Église est au Sépulcre ! certes, mais beaucoup d’entre eux ignorent (pas tout hélas !) qu’après le Saint Sépulcre, il y a la Résurrection !!!
    Amitiés.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.