Hervé VOTO. LE ROYALISME EN ALGERIE.

      14 commentaires sur Hervé VOTO. LE ROYALISME EN ALGERIE.

  Votre serviteur a voulu écrire pour  nos amis transalpins. Les Royalistes d’un certain âge se trouveront confirmé dans leur Foi et leur Tradition, les plus jeunes apprendront peut-être quelque chose.

LE ROYALISME EN ALGERIE

     Alger, juin 1962. un jeune de 26 ans en pleurs, né aux Bains-Romains actuel El Hammamet ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Baïnem)  d’un père Franco-Sicilien et d’une Hispano-Maltaise, sa jeune épouse de 25 ans également en pleurs, née quand à elle à Saint-Eugène  SaintEugène est le nom que portait la ville de Bologhine (dans la banlieue d’Alger en Algérie). https://fr.wikipedia.org/wiki/Bologhine  pendant la colonisation française.de parents napolitains, et le dernier bien – et le plus important- qu’il leur reste, leur héritier, à peine âgé de 4 mois qui se tient sagement dans les bras de sa maman, montent dans un navire en direction de Marseille . Aujourd’hui, le bébé est devenu un homme adulte, grand et gros, et bien portant, qui n’écrit pas cet article que pour ceux qui ont perdu leur pays comme le chante si bien Enrico Massias https://www.youtube.com/watch?v=RAkyKJHq5L4

      Rappelons que le Royalisme en France, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il participe du principe d’expansion-évangélisation dont Léon XIII et Charles de Foucault reprendront l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme isalmisant ! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C’est enfin, face à la masse, l’affirmation de la personne… voulue Chrétienne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Pasquier_de_Franclieu#/media/Fichier:Marquis_de_Franclieu.jpg

      Les Royalistes Légitimistes, colonisateurs de l’Algérie, dans les années 1830 et 1840, pensaient avec les De Ligne, les Broglie (prononcer Breuil), les Polignac, que la conquête de Charles X constituait le symbole d une nouvelle France, qui permettrait le renouveau de la Chrétienté. Mais la Monarchie de Juillet commet l’erreur de retirer la religion Catholique seule religion de l’Etat selon la Charte Constitutionelle de 1814 dans la nouvelle Charte de 1830. Déjà, en 1840, le Légitimiste Comte de Franclieu,( voir ci-contre l’illustration)  délégué des colons d’Algérie, s’oppose à l’Orléaniste Bugeaud.

    Bon, la Monarchie de Juillet va s’efforcer tout de même de continuer la conquête de l’Algérie. Le 19 mai 1843, c’est le propre fils du Roi Louis-Philippe qui s’empare héroïquement de la smalla d’Abdel Kader : Henri d’Orléans, Duc d’Aumale se couvre d’une gloire bien méritée qui a un grand retentissement en France.

     Mais le Comte de Chambord, dans sa Lettre sur l’Algérie, datée du 30 juin 1865, ne dissociait pas colonisation et évangélisation, préfigurant ainsi le souhait du Père Charles de Foucauld. Prolongement naturel de la Métropole, l’Algérie ne pouvait être conservée que dans le cadre d’une souveraineté Française intangible. Le Second Empire reprendra cependant la politique laïcarde de la Monarchie de Juillet, empéchant que les colonisés ne soient évangélisés. Et c’est un afflux massif d’Alsaciens fuyant l’invasion germano-protestante de l’Alsace et de la Lorraine qui va enraciner le Catholicisme en Algérie, Catholicisme maintenu vivant garce aux colons italiens, espagnols, maltais qui voulurent devenir Français.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Barbey_d%27Aurevilly

    De façon générale, les Légitimistes furent hostiles à la colonisation affairiste d’après 1880. Ils étaient très attachés à la colonisation de l’Algérie, testament de la Légitimité Catholique et Royale selon Tudesq. Les Légitimistes étaient surtout favorables à la colonisation à des fins de Christianisation : Pierre-Antoine Berryer ou Louis de Baudicour s’inquiétaient de la résistance de l’Islam arabe. La critique de la colonisation se renforce chez certains auteurs légitimistes comme Barbey d’Aurevilly.

    Sur l’esclavage, les Légitimistes en tant que Catholiques, étaient en grande majorité abolitionistes. Ce sujet permettait d’ailleurs de critiquer les « anglo-saxons » et l’hypocrisie de leur morale prétendument humanitaire. 

     Mais après la mort du Comte de Chambord en 1873, le Légitimisme s’essouffle en Algérie.

      Le Toast d’Alger du Cardinal  Charles Lavigerie https://www.herodote.net/18_novembre_1890-evenement-18901118.php  qui prône le Rallliement des Catholiques à la République comme le désire le pape Léon XIII, porte un coup au Royalisme politique, ce des deux côtés de la Méditérannée. Et puis les terres nouvelles s’acomodent mal du Royalisme

Lorsque l’idée Royaliste reprend vie avec l’Action Française, cette souveraineté ne pouvait être défendue que dans le cadre du nationalisme intégral, Catholique et Monarchique, défenseur des particularismes locaux. Du Pied Noir, issu des colonisateurs, Charles Maurras disait : « C est un homme d esprit, fier, ferme, solide, c’est un citoyen ».

     La dissolution des Camelots du Roi  https://fr.wikipedia.org/wiki/Fédération_nationale_des_Camelots_du_roi après le 6 Février 1934 pousse les Royalistes en Algérie. Paul Creuveux préside un banquet de Camelots à Philippeville : but, relancer le mouvement Royaliste en Algérie. Paul Sicard, Président de la Chambre de l’Agriculture à Alger, rejoint l’AF et écrit un essai, Vocation Monarchique de la France. Certains membre de l’AF manifestent aux côté du Parti Populaire Français https://fr.vikidia.org/wiki/Parti_populaire_français de Jacques Doriot.

Sous l’occupation, si le gouvernement officiel est à Vichy, en zone ocuppée, un gouvernement officieux se réunit à Alger, « le petit Nice », situé en zone libre. C’est à Alger que la Banque de France a tranféré les fonds souverains de l’Etat. Au grand dam de l’holigarchie qui constate amèrement que l’Algérie Française est devenue plus que Catholique… et Royaliste (!) que la métropole, déchristianisée à coup Loi de Séparation de l’Eglise et de l’Etat. En métropôle, les Royalistes se divisent : certains vont dans la Résistance comme Honoré d’Estienne d’Orves ou le Colonnel Rémy, d’autres rejoignent le Maréchal Pétain.

     Le 1er novembre 1954, en Algérie, des indépendantistes commettent plusieurs dizaines d’attentats contre les Pieds Noirs, dont certains meurtriers. C’est la « Toussaint rouge » -viols de femmes Françaises, fusillades, récoltes incendiées, gendarmerie bombardée- à l’origine de la Guerre d’Algérie, huit années de tourments qui vont marquer durablement les esprits et les coeurs des deux côtés de la Méditerranée… 

https://deltas-collines.org/galerie/ROBERTMARTEL

    Etant fils de Pied Noir, vous me permettrez deux mots sur l’Algérie Française et le MP 13  https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_populaire_du_13-MaiIl y a une quinzaine d’années, mon oncle, Royaliste Survivantiste et dessinateur en béton armé à la retraite et membre du MP 13 http://manifpn2012.canalblog.com/archives/2011/07/20/21645254.html me conseilla un livre de Claude Mouton-Raimbeau et de Robert Martel https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Martel  , tout deux également Survivantistes, LA CONTRE REVOLUTION EN ALGERIE (DPF). Ce livre retrace l’épopée d’un groupe de Chouans modernes -dont l’époux de la soeur aînée de papa, alors âgé de trente ans- qui, sous la conduite de Robert Martel, se lancèrent dans l’action non seulement pour défendre l’Algérie Française, mais surtout pour redonner une âme Chrétienne à la France.

    La Contrerévolution en Algérie est l’histoire de combat. L’épopée des Chouans de la Mitija qui, sous la conduite de Robert Martel, se lancèrent dans l’action non seulement pour défendre l’Algérie Française, mais surtout pour redonner une âme Chrétienne à la France. Voici 60 ans que l’Algérie a été détachée du patrimoine national. Durant ces 60 années, les adeptes de la Révolution ont écrit des quantités d’ouvrages qui tendent à classer les Français d’Algérie dans l’une ou l’autre des subversions, F.L.N. ou O.A.S., communiste ou capitaliste, terroriste ou contre-terroriste. 

      6 février 1956, 13 mai 1958, 24 janvier 1960, 22 avril 1961 : autant de dates qui jalonnèrent le martyre de l’Algérie et auxquelles la Contrerévolution se trouva étroitement mêlée. Les “Pieds-Noirs” retrouveront ici l’histoire de l’U.F.N.A. 

(Union Française Nord Africaine)

, du C.R.F., du M.P. 13. Ils revivront le 13 mai 1958, le MP13, les barricades, le putsch, l’O.A.S., mais en méditant sur le dessous des cartes. 

      Car la franc-maçonnerie, dont la philosophie se base sur l’utopie templière du mélange des religions Chrétiennes et non Chrétiennes, et du métissage des races, avait décidé de liquider l’Algérie, jugée trop Catholique, trop Royaliste et trop… Française ! Ce jeu subtil téléguidé par le pouvoir euro-mondialiste en place avec la République -elle même sous la coupe de ces fortunes anonymes et vagabondes qui nous voudraient tous métis, bâtards, crétins et prostitués (et ce, depuis la plus tendre enfance!), tous nés de père inconnu et mourrant tous célibataires- travaillant pour la liquidation de l’Empire Français, la constitution de grands ensembles économiques logiques anti-naturels dont l’Union Européennes en est l’aboutissement concret sur notre continent, et la promotion d’un syncrétisme spirituel qui favorise des influences religieuses fondamentalement hostiles au Catholicisme traditionnel, a été démasqué par des Contrerévolutionnaires venus de « là-bas ».

La vengeance des Tenpliers : l’islamisation de la France et de l’Europe ! Le masque a été arraché. Non pas en théorie, dans des salons d’intellectuels, mais sur le terrain, en pratique, dans la rue, par Robert Martel et ses amis, qui ne furent pas des héros mais des résistants.

   Par ce livre, LA CONTRE REVOLUTION EN ALGERIE, les Français de métropole, intoxiqués bien souvent à l’époque par une propagande mensongère, ouvriront les yeux -il n’est jamais trop tard- sur cet aspect trop méconnu du drame algérien. Ils verront comment la défense de l’Algérie Française était liée à la défense de la paysannerie Française, du commerce, de la petite et moyenne entreprise. Les Catholiques, les Royalistes, les patriotes, les ruraux, les Français de bonne foi comprendront que le Sacré-Coeur du Père de Foucault ait rejoint le Sacré-Coeur de la Vendée Militaire, avec la même signification : le Coeur de l’Amour surmonté de la Croix du Sacrifice.

      En métropole, l’Action Française, rebaptisée Restauration Nationale, appellera à « l’union totale entre l’armée Française et les populations Françaises d’Algérie » et rejoindra le Comte de Paris qui appelle à sauver ces départements Français d’Afrique (4 ans plus tôt une insurrection indépendantiste avait éclaté à la Toussaint 1954) avant prôner le ralliement à de Gaulle, ce qui lui vaudra le rejet de nombreux Royalistes. Seule la mort de son fils le Prince François d’Orléans (1935-1960), tombé en Algérie au champ d’honneur, les attendrira un peu.

         Charles Maurras nous ayant enseigné que « la Tradition est critique », nous, Royalistes, nous n’assumons pas le tout de l’héritage Français. Nous ne faisons pas nôtre l’héritage des abominations de la Révolution, ni celles de la collaboration, ni celles de la Libération, ni celles du Gaullisme complice des massacre de Pieds Noirs comme à Oran et du génocide des Harkis de l’Algéie Française abandonnée.

https://www.wikiwand.com/fr/Georges_de_Nantes#Media/Fichier:Abbé_de_Nantes.jpg

        Mais c’est bien la grosse colère de Royalistes excédés qui, voyant venir la trahison, le 13 Mai 1958, fera tomber la IV° République. Mais c’est la rupture avec le Comte de Paris qui empêcha la Restauration. Les Bourbons-Parme, de leur côté, étaient empétrés par les guerres Carlistes en Espagne, le Prince Napoléon n’étant pas prêt et le Grand Monarque des prophéties n’était pas encore venu au monde, son père n’étant sans doute qu’un jeune teen-ager fan de James Dean et de sa Fureur de vivre et son grand père étant mort peut-être trop tôt, on se sait pas. Seul l’Abbé Georges de Nantes https://www.wikiwand.com/fr/Georges_de_Nantes , qui avec sa Phalange Catholique, Royaliste et communautaire, défendit becs et ongles la cause de l’Algérie Française, voyait les choses clairement : Choisir son prince, c’est déjà être républicain !

    En Métropole, l’Action Française appellera à « l’union totale de l’armée Française et des populations Françaises d’algérie » et on retrouvera bientôt de nombreux Royaliste demander plus d’Ordre, d’Avenir et de Sécurité. Les murs d’Alger la Blanche se couvriront de Sacré-Coeur.

    Et comme il faudra encore un demi-siècle avant d’aller chercher le Prince Alphonse, le Général d’en profiter pour instaurer par la V° République une Régence de fait, une Régence Républicaine -ou une Monarchie élective, si vous préférez- promettant au Comte de Paris de l’appeler trône en 1965 pour calmer les Royalistes, ce qui n’arriva pas, l’article 89 de la constitution prévoyant que « la forme républicaine de gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision », De Gaulle ayant pris ses cons-citoyens pour ce qu’ils sont. Et çà continue avec Macron.

      Et à l’heure où la France est en guerre, contre le terrorisme au nom de l’islam, contre la barbarie anti-sémite et anti-chrétienne et contre l’aveuglement de nos gouvernants ripoux-blicains mécréants, parvenus, et petits-bourgeois, certains fils de Pieds Noirs se rappellent à l’image de votre serviteur que c’est la Royauté qui fit l’Algérie Française de Dunkerque à Tamanrasset* et que c’est la République qui prépare la France Algérienne de Tamanrasset à Dunkerque.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tamanrasset#/media/Fichier:AeroportTamanrasset.jpg

  • Ville située dans le Sud de l’Algérie, à 1 900 km au sud d’Alger,. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tamanrasset

   Mon message aux mouvements Royalistes : le Royalisme politique, pour sortir de l’hibernation où la Ralliement du 16 février 1892 l’a plongé, devra (re)devenir un mouvement Catholique autant que patriotique, rappelant la vocation Catholique de la France et de ses Rois, et prônant la doctrine sociale de l’Eglise comme ligne de conduite politique. Catholiques et Français toujours ! Et Royalistes parce que Catholiques et Français…

    A partir de là, dans une communion totale, tous connaîtront mieux l’adversaire à abattre pour construire l’avenir. Tel est le message que, fort de son expérience, la Contrerévolution veut maintenant lancer aujourd’hui.

Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

Pour approfondir :

Armorial des communes de l’Algérie Française

http://forgalus.free.fr/LE%20COIN%20DE%20JEAN%20PAUL%20FERNON/BLASONS%20DE%20L%27ALGERIE%20FRANCAISE/X%20Blasons%20d%27Algerie%20francaise%20-%20Planche%202017.pdf

14 thoughts on “Hervé VOTO. LE ROYALISME EN ALGERIE.

  1. Conseil dans l'Espérance du Roi

    Merci d’avoir rappelé en annexe l’Armorial des communes de l’Algérie française réalisé par mon ami Jean-Paul Fernon. Nous avons beaucoup travaillé ensemble sur divers sujets héraldiques à l’époque de la célèbre “Banque du Blason”, créée par Jean-Paul de Gassowski (hélas disparu prématurément), en 1997.

    Reply
  2. Conseil dans l'Espérance du Roi

    A propos de royalisme, le journal Une France Un Roy, organe du Cercle Royal des Enfants de France, un appendice du mouvement légitimiste, nous a récemment offert un entretien avec le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, sur sa vision de l’avenir du royalisme en France. Vous en trouverez le lien ici : https://cercleref.wixsite.com/ufur/post/grand-entretien-avec-le-duc-d-anjou-pour-une-france-un-roy

    Peu après, Catoneo en faisait une “recension critique” sur son site Royal-Artillerie (https://royalartillerie.blogspot.com/2022/09/que-voit-le-duc-danjou-de-son-avenir.html) qui nous montrait combien sont vaines nos illusions dans ce domaine, quelque soit la branche de la maison royale de France : ” aucun des prétendants à la couronne ne sait aujourd’hui quoi en faire, aucun ! ” Sa conclusion, concernant plus précisément la prestation du prince Louis de Bourbon, était d’ailleurs lapidaire : ” Qu’il se saisisse donc du régalien et basta ! ”

    On ne saurait mieux dire.

    Reply
  3. Hervé J. VOLTO

    Mais on est bien d’accord.

    Etre offensifs sur les sujets de principe du régalien, de l’immigration, du pouvoir d’achat, de la fiscalité, de l’éducation nationale, de la défense de la ruralité, de la Souveraineté. Mais pour quoi en faire ? Pour une France Chrétienne, indépendante et rayonnante.

    Concervé dans les archives Royales de Madrid, Il ceremoniale historico e politico (c’est écrit en italien, c’est peut-être la copie destinée à la Couronne de Naples ou au Saint Siège), sous le titre Opera uilissima à tutti gliambasciatori, définit ainsi la titulature du Roi de France:

    –LOUIS XV (le Roi de l’époque), PAR LA GRACE DE DIEU ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE, DU SIEGE APOSTOLIQUE LE BIENFAITEUR HEREDITAIRE, DE L’EGLISE DE ROME LE PROTECTEUR PERPETUEL, DE LA LIBERTE DES LIEUX SAINTS LE DEFENSEUR SOUVERAIN DU DROIT.

    C’est pour refaire de la France la Fille Aînèe de l’eglisee t l’Educatrice des Peuples que le Roi doit s’emparer du régalien.

    Et maintenant que faire ? Restaurer l’autorité de l’Etat
    https://charte-fontevrault-providentialisme.fr/index.php/2022/09/23/herve-volto-que-faire-restaurer-lautorite-de-letat/

    Reply
  4. Hervé J. VOLTO

    Si on renoue pas avec la vocation Catholique de la France, ils ocntinueront à débarquer.

    “La victoire de Meloni protègera les Français de l’immigration” | Marion Maréchal, en très très grande forme, le pense et nous sommes d’accord avec elle
    https://www.youtube.com/watch?v=Tf74O0tKZwk

    Mais l’oeuvre de Giorgia Meloni finira avec elle, comme celle de Mussolini est finie avec lui. Seul Franco compris la chose, rappella le Roi : on en a déjà parlé, le fait que Juan carlos, à la mort de Franco, se soit vendu à la démocratie, n’est la faute du caudillo.

    Reply
    1. Marie-Agnès Lacour

      Merci Hervé pour cet écrit si juste si émouvant qui parle à mon coeur et à mon âme puisque moi même “pied-noire” ayant eu des parents qui m ont élevée dans l’amour de la mère patrie et de la lignée de ses rois , ayant un oncle qui a défendu cette mère patrie , 2 fois évadé d’Allemagne , 2ème DB et 2ème char rentré dans Paris . en 1954 mon père et nous même étions en voyage vers Philippeville et l est de l Algérie et nous avons subis les jets de pierre mon frère ayant failli en recevoir une sur la tête dans la voiture dont les vitres avaient explosé.
      Que de souvenirs vous ramenez à ma mémoire ! ce pays défriché à force de travail et d’amour de ces premiers colons
      je n ai rien à rajouter à votre texte tout y est
      Je ne peux que seulement dire que j ai mal oui j ai mal à ma France et ne la reconnais plus . Même mes fils à qui je pensais avoir transmis tout ce que mes parents m ont donné m ont trahie et se sont laissés prendre par la médiocrité ambiante laissant la religion de côté au profit du Dieu argent . Ils sont brillants pourtant , ont la tête bien pleine , pour l instant font belle carrière mais pour moi leur tête est pleine de vide et je ne les reconnais plus depuis 2 ans depusi cette horreur de covid qui divise le familes et les français en général et où l on reconnait bien l oeuvre du grifffu “diabolem” diviser
      Merci Hervé

      Reply
  5. Hervé J. VOLTO

    Merci chère Marie-Agnès, de m’avoir lu et pour votre soutient.

    Mes parents ont pleuré jusqu’à la fin des années 80. Après, les larmes ont fait place à l’amertume et à la nostalgie.

    Pour les attentats de Nice -le camion fou sur la Promenade des Anglais et les attaques au couteau à l’église Notre Dame (il y en eu 3, dont une mortelle *)- ma mère m’a dit : ” çà recommence comme en Algérie !”.

    * https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attentat-a-la-basilique-notre-dame-a-nice/

    Reply
    1. Marie-Agnès Lacour

      je comprends cher Hervé , la plaie est toujours ouverte pour nous et à voir ce qui se passe ici en France on a le coeur qui chavire car en effet même similitude
      Mes parents ont dû tout recommencer en France à zero mon prère a perdu son usine et ma mère a dû travailler
      Moi au lycée j ai subi les avanies d un prof en particulier qui ne savait pas s adresser à moi autrement que par “vous la pied noire” et le s élèves se moquaient de moi parce que je disais une ro se “o ouvert” et non fermé oui les pieds noirs ont souffert ausi de leur rejet par les français de la métropole car ils nous rendaient responsables de la guerre

      Reply
      1. Conseil dans l'Espérance du Roi

        Et oserai-je rappeler ici combien les miens ont souffert (le mot est d’ailleurs bien faible pour parler de razzias, de meurtres, de viols, d’enlèvements et d’esclavage à Constantinople ou à Alger) de la part des barbaresques attaquant les innocents habitants des îles Baléares et de la côte ibérique, entre le XVI ème et le XVIII ème siècles ? Oserai-je rappeler que ce fut le principal motif à l’installation des premières têtes de pont espagnoles sur la rive sud de la Méditerranée (qui ne s’appelait pas encore l’Algérie, une invention des gouvernements français !) puis de la conquête de ce territoire par les troupes du roi Charles X puis de Louis-Philippe ? Oserai-je même prétendre que ça suffit et le crier au visage de tous les traîtres qui nous gouvernent ?

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.