Hervé Volto . Oggetto: EN DIRECT D’ITALIE. Après les élections générales

https://fr.wikipedia.org/wiki/Giorgia_Meloni#/media/Fichier:Giorgia_Meloni_2022.jpg

Oggetto: EN DIRECT D’ITALIE

Chers amis Français,

c’est la liesse Outre-Alpes où la victoire de la droite est plus que patente.

IL GIORNALE, quotidien de droite, titre :

Che tranvata per i vipponi radical chic/Quelle giffle pour les gros VIP socialiste cavair !
Celà résume bien l’état d’esprit qui règne en Italie.
Mais c’est BD Voltaire qui a bien résumé les cinq leçons de ce séisme :
1 – L’immigration est devenue insupportable aux peuples d’Europe.
2 – La mainmise sur les médias de masse ne suffit plus.
3 – Le mondialisme et l’Europe fédérale ne sont pas des fatalités.
4 – Le lobby mondialiste et européen est plus faible que jamais.
5 – Vers un conflit dur entre mondialistes et patriotes.
  Je profite ici pour saluer notre Marion ( Maréchal) , qui peut être fière de son Vicenzo.
Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

11 thoughts on “Hervé Volto . Oggetto: EN DIRECT D’ITALIE. Après les élections générales

    1. Conseil dans l'Espérance du Roi

      Effectivement, chez nous c’est la liesse ! Mais souvenez-vous que nous l’annoncions là en juillet dernier : https://charte-fontevrault-providentialisme.fr/index.php/2022/07/22/jean-yves-pons-nous-devrions-etre-tres-attentifs-a-ce-quil-se-passe-au-dela-des-alpes/ et que nous le réclamions ici en août : https://charte-fontevrault-providentialisme.fr/index.php/2022/08/11/nouveau-billet-daquilee-vivement-le-25-septembre-2022-jour-des-elections-generales-anticipees-italiennes/

      Merci Giorgia ! Nous allons pouvoir enfin commencer à faire le ménage.

      Reply
  1. Marie-Agnès Lacour

    Forza Italia , Hervé
    Matarella et la Ursula doivent être au bord de l apoplexie
    Faisons leur confiance pour lui mettre tous les bâtons dans les roues La Hyene a dit qu’elle avait des outils merveilleuse analyse des patriotes français
    Ici il faudrait qu’on prenne de la graine . Je n ai rien vu de la part de Civitas pour le moment

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    « Ma come ti permetti? » que l’on pourrait traduire par « Comment oses-tu ? » Ce cri d’indignation, une grande partie du peuple italien l’a sans doute exprimé en découvrant la réaction d’Élisabeth Borne à l’annonce des résultats des élections italiennes. En effet, notre Premier ministre, au micro d’Apolline de Malherbe, a tenté, avec une maladresse renversante, de mettre une tutelle « démocratique » sur le futur gouvernement de Giorgia Meloni :

    « En Europe, on porte un certain nombre de valeurs et bien évidemment, on sera attentif (avec) la présidente de la Commission européenne (Ursula von der Leyen), à ce que ces valeurs sur les droits de l’homme, sur le respect des uns et des autres, notamment le respect du droit à l’avortement, soient respectées par tous », a-t-elle déclaré sur la chaîne BFM TV.

    Ahurissant !

    Reply
  3. Hervé J. VOLTO

    On saluera la grande habileté diplomatique qui consiste à crisper les relations avec notre voisin tout proche avant même la formation d’un quelconque gouvernement – qui prendra, rappelons-le, au moins un mois. L’Italie n’est pas exactement une obscure dictature d’Amérique centrale…

    Élisabeth Borne, visiblement, elle, sous la tutelle d’Ursula von der Leyen, a une fois de plus fait honte au peuple français. Nos élites sont si déconnectées, si incapables de décrypter, ou même essayer, humblement, de comprendre ce que le peuple italien a voulu dire dimanche dernier : elles ne comprennent déjà pas ce que ressent et vit le peuple français, cette dépossession d’une fierté nationale aujourd’hui perdue, oubliée, cachée ou au moins mise sous le boisseau… Confortablement installées dans les ZTL, ces zones à trafic limité de l’hypercentre des grandes métropoles, nos élites politiques dont Élisabeth Borne, malgré un parcours méritocratique, est devenu le symbole, se trouvent aujourd’hui confrontées, dans l’est de l’Europe mais aussi dans le nord, après les élections suédoises, et aujourd’hui au sud avec l’Italie, à un coup de semonce de plus en plus vigoureux.

    Reply
  4. Hervé J. VOLTO

    « Cette déclaration est insignifiante », a rétorqué Fabio Rampelli, cofondateur du parti Fratelli d’Italia et fidèle entre les fidèles de Giorgia Meloni, en parlant de la sortie malheureuse d’Elisabeth Borne face à Apoline de Mlaherbe. Une réponse qui claque sèchement à la figure de notre Premier ministre, qui ferait peut-être bien de comprendre que le temps de la condescendance française envers nos cousins latins, ce sentiment de supériorité envers les Italiens, si partagé malheureusement dans la population française est terminé. Il est temps de traiter d’égal à égal avec ce pays fondateur de notre civilisation… et de l’Union européenne.

    Pour ma part, j dirai à Mme la Première Ministre de cesser de regarder l apille de l’oiel italien pour regader dans un miroir la poutre de l’oeil Français, qui semble avoir beoin de lunette en matière de gestion des besoins énergétiques du peuple qui lui a été confié.

    Reply
  5. Hervé J. VOLTO

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    Non, l’Italie n’est pas redevenue fasciste ni postfaciste: elle connait le sort de toutes les sociétés européennes qui n’ont plus de gauche marxiste, anticapitaliste et menant une guerre de classe mais une gauche qui se résume à faire la police du barbecue et de la braguette.

    E basta cosi ! comme on dit là-bas…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.