25 Octobre 1722- Octobre 2022. Tricentenaire du Sacre de Louis XV “le Bien aimé”.

Le jeune Louis XV est sacré et couronné à Reims le 25 octobre 1722 .

                                   https://fr.calameo.com/versailles/read/001296577995f856b7911

1 thought on “25 Octobre 1722- Octobre 2022. Tricentenaire du Sacre de Louis XV “le Bien aimé”.

  1. Hervé J. VOLTO

    Aucun Roi, de Clovis à Louis XIV, n’a manqué de consacrer la France à Saint-Michel Archange.

    Le permier à ne pas faire la consécration, ce fut Louis XV : étant enfant, le Régent -un débauché et un mécréant- ne jugea pas utile de faire faire cette conscréation. La France, n’étant plus protégée, verra les philosophes envahir les saalons de la Bonne Société et y introduire la franc-maçonnerie. Le règne suivant, celui de Louis XVI, verr tous les déchainement de l’enfer.

    On retient injustement du règne de Louis XV le nombre de ses maîtresses. On oublie le pacte des Familles de 1765 passé entre Bourbons de France, d’Espagne, de Naples et de Parmes, tous régant à l’époque, un chef d’oeuvre diplomatique qui verra le renversement des alliances et une saint alliance entre pays Catholiques tous consacrés à à la Très sainte Vierge marie : renouvellement du Voeux de Louis XIII pour la France, conséctation du Royaume d’Espagne à la Madonne du Pilar, consécration du Royaume de Nlaples et des Deux-Siciles à la Madonne du Carmine (prononcer Carminé) et consécration du Duché de Parme la Madonne de la Steccta (Madonne de la Palissade).

    Mme Isabelle, fille de Louis XV, épousera le jeune Don Felippe de Bourbon-Parme.

    Pourquoi évoquer les Bourbons Parme ?

    Parce que si les Bourbons-Siciles sont, à part le Duc de Calabre né et grandit sur la Côte d’Azur, devenus espagnols (la mère de Juan Carlos était une Bourbon-Siciles), les Bourbons de Parme sont redevenus majoritairement Français.

    Par ce que nous connaissons le fait que les Bourbons de Parme ne surent pas, tout au long de leur présence dans leurs états, n’être que des Bourbons à Parme, nommant des premiers ministres Français, insitutant un Ordre de Saint-Louis -dit Ordre de Saint-Ludovic pour ne pas le confondre avec le notre- et ne levant jamais leur sceptre contre la France contre une France Royale qu’ils soutinrent envers et contre tous.

    Parce que nous nous connaissons, par l’Histoire, le caractère permanant du “parti-pris” Français de la Maison Ducale et Royale de Parme dont le premier Souverain su inaugurer, en épousant la fille de Louis XV, une forte tradition d’alliance avec la famille Royale de France dont elle est issue.

    Parce que nous conaisons également par l’Histoire que le Roi Louis XV lui-même, en octroyant à son gendre le titre (jamais accordé depuis les premiers Capétiens) de Duc de France, préparait, en cas d’extinction de sa postérité, une posssible solution dynastique.

    Parce que depuis la Princesse Louise-Marie de Bourbon-France, soeur unique du Comte Henri de Chambord, qui prit alliance avec Charles III de Parme et accueillait en catimini des Contrerévolutionnaires Français dans ses salons, nous connaissons les Bourbons-Parme comme étant les Princes les plus proches par le Sang de l’ancienne Maison Royale de France.

    Vous me premettrez de saluer ici ces Bourbons Franco-italiens que sont les Bourbons-Parme, dont le seul véritable et inestimable joyeaux demeure sans conteste la Princessse Marguerite de Bourbon-Parme http://www.noblesseetroyautes.com/margarita-de-bourbon-parme-presente-collection-de-bijoux/
    qui descendent de Louis XV, de ls soeur du Comte de Chambord et ont régné environ deux siècles sur le Duché italien de Parme, Plaisanece et Guastalla.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.