9 mars 2019. Dieu n’a pas interdit de sourire. “Tout va trés bien Brigitte mon esquise”.

https://www.facebook.com/parispremiere/videos/199136587892463/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zemmour_et_Naulleau

 

0 thoughts on “9 mars 2019. Dieu n’a pas interdit de sourire. “Tout va trés bien Brigitte mon esquise”.

  1. Hervé J. VOLTO

    Exellantissime !

    J’en ai parlé sur un autre blog pertinant, ami du notre, Le Président Marcon, mis le dos au mur par la crise des gliets Jaunes, la crise migratoire et celle du Coronavirus, agrémenté d’un rique de putsh militaire, n’a plus que trois options :

    -DEMISSIONNER, mais ayant le droit de rester. à ses risques et périls jusqu’en 2022, et tenace comme il est, le Président ne le fera pas.

    -DISSOUDRE L’ASSEMBLER NATIONALE : celà aurait l’intelligence de dirger les Franòais vers un défouloir électorale, mais risquant en conséquance de devoir très propbalement cohabiter avec un gouvernement Le Péniste, il ne le fera pas.

    -INVOQUER L’ARTICLE 16 pour appeler le Roi, comme Franceo appelkla Juan carlos en espagne en 1976.

    Le fera-t-il. Pourqoui devrait-il le faire ? Il l’a dit lui-même lors des Présidentielles de 2017 :

    -Il nous manque un Roi. La démocratie comporte toujours une forme d’incomplétude, car elle ne se suffit pas à elle-même.

    Il ya dans la processus démocratique et dans son fonctionnement un absent. Dans la politique Française, cet absent est la figure du Roi, dont je pense fondamentalement que le peuple Français n’a pas voulu la mort. La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le Roi n’est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d’y placer d’autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment. Le reste du temps, la démocratie Française ne remplit pas l’espace. On le voit bien avec l’interrogation permanante sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du Général De Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu’on attend du Président de la République, c’est qu’il occuppe cette fonction. Tout est construit sur ce malentendu.

    (Emmanuel Macron, le 28 Juillet 2915, dans une interwiew à l’hebdomadaire LE 1)

    Reply
  2. Louis Chiren

    Magnifique ! devant cet humour si français sur une chanson qui à la veille de 1940 proclamait qu’effectivement tout allait très bien… nous pourrions nous poser la question devant le danger qui monte et l’écroulement de cette démocratie monarchique mais: “pour qui sonne le glas”….

    https://i.imgur.com/9vUggaC.jpg

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.