Hervé Volto. QUELLE ACTION POLITIQUE POUR LES LEGITIMISTES ?

      Votre serviteur a voulu écrire pour  nos amis transalpins. Les Royalistes d’un certain âge se trouveront confirmé dans leur Foi et leur Tradition, les plus jeunes apprendront peut-être quelque chose...
QUELLE ACTION POLITIQUE POUR LES LEGITIMISTES ?

       L’intéret pour la Monarchie augmente à mesure que la République éloigne la France du Bien Commun. Depuis la chute de la Monarchie Légitime en 1830, à la suite de Bossuet, Bonald, Joseph de Maîstre, les Royalistes maintiennent et manifestent le principe Royal, car comme le disait l’un d’entre eux, Maurice d’Andigné :

C’est à la Légitimité Catholique et Royale que nous devons revenir… ce ne sont pas les hommes, si éminents soient-ils qui sauvent un pays, mais les insitutions.

Qu’est-ce que la Légitimité ?

   –La Légitimité est l’application du droit Royal Français tel qu’il est défini dans la théorie statutaire et les Lois Fondamentales du Royaume, écrit l’historien du droit Guy Augé (Guy Augé, « Du légitimisme à la légitimité », in La Légitimité, N° 2, janvier 1975).

http://uclf.org/indispensable-succession-de-france-et-regle-de-nationalite-de-guy-auge/

    Il faut préciser que la conviction Royaliste Légitimiste est intimement liée à la Foi Catholique. Le Royalisme politique se définit historiquement par le respect des Lois Fondamentales du Royaume de France https://charte-fontevrault-providentialisme.fr/index.php/2013/09/23/les-lois-fondamentales-du-royaume-de-france-constitution-de-lancienne-france/ ,                               notamment la Loi de Catholicité. Clovis devient en 496, le seul Roi Légitime parmi les Rois barbares, du fait de son Baptême et non pas de sa seule force. Le Baptême, la Légitimité dynastique, ne suffisent pas : encore faut-il une politique Légitime, et un pouvoir n’est Légitime que s’il défend la Foi Catholique (Légitimité théologique) et le Bien Commun (Légitimité naturelle).

      Historiquement, seule la Monarchie Capétienne, Catholique et Royale, a possédé historiquement cette double Légitimité. Clovis s’engagea bien à mettre sa force au service du droit Chrétien et à servir ses sujets Chrétiennement, c’est à dire avec Amour, et ses descendants Méroviingiens continuèrent cette politique Catholique et Royale, mais les règle d succession n’étaient pas bien définies. Pareil avec les Carolingiens qui portèrent bien une Foi, un Roi, une Loi de la Catalogne à la Pologne avant que le Traité de Verdun ne divise le SAINT EMPIRE ROMAIN ET FRANC – c’est le vrai nom de l’Empire Carolingien- en 814. Avec l’avènement d’Hugues Capet, les Les Lois Fondamentales du Royaume de France règleront le mode succession à la Couronne de France et le mode de gouvernement Royal jusqu’en 1789, puis de nouveau de 1814 à 1830 (la Restauration) : le Roi désigné par les Lois Fondamentales du Royaume de France est l’Aîné Salique et Catholique des Capétiens nés de naissance Légale.

    La Monarchie de droit Divin n’est donc pas réellement absolue mais TEMPEREE par les Lois Fondamentales du Royaume de France.

     A partir de l’exil de Charles X en 1830, le Légitimisme est le mouvement politique Français favorable au rétablissement de la Royauté Très Chrétienne de Droit Divin dans la personne de l’Aîné Légitime des Capétiens, donc le chef de la Maison de Bourbon, prévu par les Lois Fondamentales du Royaume de France, et opposé à ce que les Légitimistes voient comme la laïcisation et à un choix humain de l’Orléanisme.

     Pour les Légitimistes, le Roi est la seule autorité Légitime émaant de Dieu et ce principe s’incarnait en 1830 à l’époque en la personne du petit Henri Duc de Bordeaux, futur Comte de Chambord. http://www.comtedechambord.fr

    Pour les Orléanistes, le Roi est une impérieuse nécessité nationale, la continuité de La France, le destin national incarné par un Souverain indépendant des caprices du suffrage universel et du diktat des fortune anonymes et vagabondes, et ce principe s’incarnait en le Duc d’Orléans, Louis-Philippe, Monarque de Juillet. Selon Stéphane Rials , il existe donc une fausse symétrie entre Légitimisme et Orléanisme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlisme_%28Espagne%29

Cette tendance poussée à l’extrême, et un désintérêt certain,des Princes Carlistes pour la cause Française, conduira à l’époque certains Légitimistes au prophétisme et à l’attente du Grand Monarque.

Aujourd’hui, REDISONS-LE, l’intérêt pour la Monarchie augmente à mesure que la République éloigne la France du Bien Commun, et il est nécessaire pour connaître et faire connaître LE PRINCIPE ROYAL : LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU.

La question sera donc : mais… existe-t-il une perspective d’action Royaliste Légitimiste en France aujourd’hui, en ce commencement de XXI° siècle ? QUELLE ACTION POLITIQUE POUR LES LEGITIMISTES ?!

Permettez moi de citer Yves-Marie Adeline dans son livre LE ROYALISME EN QUESTIONS (L’Age d’Homme, Editions de Paris, p.235) :

Aujourd’hui, le Comte de Paris décroche son téléphone et appelle quand il veut les Princes étrangers , aussi bien issue de Familles régnante que prétendantes : il a un statut reconnu internationalement, ce qui lui ouvre toutes les portes. Le Prince Louis n’a d’ouverture Princière ni par sa mère ni sa grand-mère, il est relativement isolé auprès des cours, sa seule force ne peut-être que politique. On y revient, la théorie successorale ne résout rien aujourd’hui; en elle même, seule l’action politique peut donner du poids à Louis. Comme elle avait du poids à son père.

Après l’éclosion, dans les années 1980, de nombreuses associations culturelles proches des Légitimistes abandonnent le Fusionisme de l’AF à cause du ralliement du Comte de Paris à François Mitterrand en 1983, et le Légitimisme -et le Survivantisme comme le Providentialisme  – dont le navire amiral est la Charte  de Fontevrault dixit Charles Barbanès (+) – et le Régentisme avec lui- entreprend de recréer après les évènements du Bicentenaire un grand mouvement politique Royaliste traditionaliste :

http://www.comtedechambord.fr/homme/

Ce mouvement reprend toute la tradition Catholique défendue par le Comte de Chambord, le Catholicisme Social et le Royalisme historique, une tradition qui restaure le droit dynastique de France et qui s’oppose aux idéologies filles de la Révolution, tout en s‘intéressant à la question sociale et à la défense de l’identité Chrétienne de la France, relevant le parallèle existant entre le déclin progressif de la France et l’abandon par celle-ci de sa vocation Catholique.

S’il fallait condenser en quelques propositions une sorte de contenu doctrinal essentiel du Légitimisme, on pourrait citer, à titre d’exemples :

• la reconnaissance de l’origine Divine du pouvoir ;
• le respect de la morale naturelle ;
• le souci de l’ordre et de la justice (dans ses deux espèces, distributive et corrective) ;
• l’observation réaliste de la nature sociale de l’homme;
• la distinction du spirituel et du temporel, la défense de la foi Catholique et l’ordination de la politique à sa finalité naturelle du Bien Commun ;
• la défense de la nation Française dans son intégrité territoriale, comme cadre contemporain nécessaire à une revendication dynastique ;
• l’application du principe de subsidiarité, riche d’effets pratiques ;
• le rejet de la république (entendue comme non-Royauté) ;
• le refus de la démocratie (qu’elle apparaisse sous sa forme classique et technique d’antithèse de la monarchie, ou sous sa forme moderne virulente de prétention totalitaire à incarner le seul principe de légitimité admissible).

Le Légitimisme possède donc des principes d’action qui sont ceux de la Monarchie traditionnelle. Entre autres :

https://www.icrsp-toulouse.fr/index.php/a-consulter/216-la-messe-traditionnelle-de-l-eglise-romaine

   -Restauration de l’autorité de Dieu et de Son Lieutenant -par le Sacre Royal- du prêtre, du père de famille, et reconnaissance publique de la dignité de toute personne qui travaille pour le bien commun, prêtres, Chevaliers, ou tout simplement Cathos Tradis et autres citoyens honnêtes.
     -Promotion de la famille.
     -Décentralisation, toujours dans l’esprit de responsabiliser les hommes pour les faire participer au bien commun : autonomie des provinces qui la désirent, constitution de corporations pour les métiers qui le souhaitent…                                                                                                      – la Noblesse, c’est la reconnaissance publique du rôle social de la famille.
    La Royauté, c’est le couronnement de la famille et de l’Etat. Voulus chrétiens.

La ligne politique Légitmiste s’appuyera sur trois préceptes :

1. L’ennemi principal de la France est un ensemble de réseaux occultes, laïcistes, euro-mondialistes, immigrationistes, appuyés sur un système bancaire transnational.
2. Le régime le plus soucieux de l’homme est la Monarchie Capétienne, Catholique et Royale.
3. L’économie nationale et internationale doit s’appuyer sur la Doctrine Sociale de l’Eglise.

http://pageslibresdulimousin.blogspot.com/2016/11/charles-barbanes.html

     Le Légitimisme -et les néo-Légitmismes que sont le Survivantisme ( voir la photo ci-dessus  d’un des architectes du Survivantisme : Charles Barbanès en compagnie du Professeur Lucotte ) , le Providentialisme et le Régentisme- est donc :

     Une attitude politique : reconnaissance de la primauté du droit naturel divin, pour assurer un ordre naturel qui puisse servir de socle à la Royauté Sociale du Christ.

  Une attitude religieuse : reconnaissance du fondement surnaturel de l’autorité et de l’obéissance à Dieu, LE PRINCIPE ROYAL étant que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU.

     Aujourd’hui, à l’heure où notre Etat est bradé, que nos villes sont souillée, que nos églises sont vidées et que notre jeunesse est gâchée, livrée, abandonnée, nous apercevons toujours, au-delà de l’injuste oubli, la figure éclatante du Roi Soleil, et il est visible que, écoeurés par les cyniques, les traitres et les mafieux, les Français ne veuillent bientôt réclamer qu’une haute et Sainte Légitimité ne vienne couronner l’autorité de l’Etat Français.

Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1001-1994), mémorialiste, membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

7 thoughts on “Hervé Volto. QUELLE ACTION POLITIQUE POUR LES LEGITIMISTES ?

    1. Alain Texier Post author

      Merci de prêter également attention aux “étiquettes” figurant à la fin de l’article, une trentaine dans ce cas, qui offrent un puissant moyen de prendre connaissance des spécificités du Post et de les mettre en relations avec d’autres posts traitant des sujets identiques ou comparables.

      Reply
  1. Marie-Agnès Lacour

    Cher Hervé,

    votre exposé ci dessus est parfait et devrait être dans toutes nos poches pour répondre en tout point à ces affreux républicains ou mieux appris par coeur pour les passages essentiels
    Mais je vais mettre un petit bémol car je vis en France , je vois pas mal de monde , j’ai un fil Telegram Catholique tradi et je peux vous affirmer que pour l instant les français ne sont pas encore mûrs pour la royauté et pourquoi ? parce que nos prêtres qui ne sont pas des meneurs d’hommes (à part 3 ou 4 évêques mais qui sont terrorisés par l’ apostat de Rome ) je pense entre autres à Mgr Rey), évêque de Fréjus-Toulon qui sont tous “Vatican I”I ne croient pas en la monarchie . Savent-ils même ce qu’elle fût !! J ai discuté ici avec le Père Nathanael curé d’Amboise connu comme le loup blanc dans tout le département
    , dubitatif sur la monarchie et pourtant c ‘est un des moins mauvais Du jour où on a supprimé les cours d’histoire chronologiques dans les écoles on a tué notre histoire. et que donne -t-on à admirer à nos bambins des rappeurs !! et des footballeurs . et avez vous vu les résultats des élections tant présidentielles que législatives ? ils ont voté LREM et Nunès en très grande majorité .
    Pour le moment ils ne se posent aucune question et sont des zombies . Nous n avons pas encore touché le fond je crois et même après ils ne seront pas capable de se poser des questions . Mais je crois et je suis optimiste cela vient , cela vient encore un peu de patience

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    Ce n’est pas aux prêtres d’appeller le Roi, c’est aux fidèles laics.

    C’est un général de l’ouest qui appellera le Roi et c’est une armée -dont un contingent breton qui ira le chercher.

    Reply
  3. www.xmc.pl

    Hi – in truth great site you have created. I enjoyed reading this posting. I did want to publish a remark to tell you that the design of this content is very aesthetically delightful. I used to be a graphic designer, now I am a copy editor. I have always enjoyed functioning with information processing systems and am trying to learn code in my free time.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *