Hervé Volto. REGIMES REPARATEURS DE LA RESTAURATION, DE L’ORDRE MORAL ET DE LA RESTAURATION NATIONALE

        Votre serviteur a voulu écrire pour  nos amis transalpins. Les Royalistes d’un certain âge se trouveront confirmé dans leur Foi et leur Tradition, les plus jeunes apprendront peut-être quelque chose...

Face à la perversion des intelligences et des moeurs portant au suicide programmé de la nation Française et de la civilisation Chrétienne, c’est à une véritable CROISADE, c’est à une véritable CONTRE-REVOLUTION qu’il faut en appeller.

      Après les horreurs de la Révolution dite Française, LA RESTAURATION est la période de l’histoire de France comprise entre la chute du Premier Empire le 6 Avril 1814 et la Révolution de 1830. La Restauration consiste en UN RETOUR A LA SOUVERAINETE ROYALE DE DROIT DIVIN DES BOURBONS, EXERCE DANS LE CADRE D’UNE MONARCHIE CATHOLIQUE CONSTITUTIONNELLEMENT LIMITE PAR LA CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE 1814 MAIS PERMETTANT CEPENDANT AU DIVIN CHRIST-ROI DE REGNER, sous les règnes de Louis XVIII et Charles X, frères cadets de Louis XVI, Roi martyr déchu en 1792 puis exécuté le 21 janvier 1793.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph-Dominique_Louis

      La Restauration méritera bien son nom. Ayant trouvé le Pays vaincu et ruiné en 1815, elle restaure la France en quelques années, elle relève les finances, et dès 1823, grâce à la sage administration du Baron Louis https://www.herodote.net/Un_ministre_des_Finances_presque_exemplaire-synthese-1825.php , le franc est au pair et la rente le dépassait à 104 francs or. En dix ans, notre commerce extérieur doublera presque. La prospérité devient générale. On établit les caisses d’épargne. Successivement sont fondées l’Ecole des Mines, l’Ecole des Chartes, l’Ecole Forestière, l’Ecole Centrale, etc… La Restauration inverse en fait ce que la Révolution dite Française a voulu faire par son laïcisme d’état, REFAISANT DE LA DEFENSE DE LA FOI CATHOLIQUE UN PRINCIPE DE GOUVERNEMENT.

Aussi Ernest Renan a-t-il pu dire :
  -La Restauration a fondé le vrai développement intellectuel de la France au XIX° siècle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Gaston_de_Sonis

      A partir de l’exil de Charles X en 1830, le Légitimisme est le mouvement politique Français favorable au rétablissement de la ROYAUTE TRES CHRETIENNE DE DROIT DIVIN dans la personne de l’Aîné des Capétiens, Salique, Catholique, nait Français de Naissance légitime, donc le Chef de la Maison de Bourbon, prévu par les LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE, et opposé à ce qu’ils voient comme la laïcisation et à un droit non-Divin de l’Orléanisme. Pour beaucoup de ces Catholiques, le sceau et l’emblème de la Contrerévolution est LA DEVOTION AU SACRE-COEUR qu’ils arborent dès les guerres de Vendée sur le Drapeau national avec la devise « ESPOIR ET SALUT DE LA FRANCE » : le Général de Sonis en fera son drapeau.

        Après le désastre de Sedan  (1 er septembre 1870) , la Providence donne à la France la possibilité de se relever par le rétablissement de la Monarchie Très Chrétienne. Henri de Bourbon-France, Comte de Chambord, Prince accompli et éminent, dont le Conseiller spirituel est le grand Cardinal Pie, peut, seul, à l’époque, redonner a la France sa vocation Catholique des temps passés. Aussi est-il l’espoir des vrais Français, de l’Eglise et du Pape Pie IX.

      Deux jours avant la signature du traité de Francfort, le 8 mai 1871, voici la lettre que ce grand Prince envoie à M. de Crayon-Latour :

     –Sachons reconnaître que l’abandon des principes est la vraie cause de nos désastres. Une Nation Chrétienne ne peut pas impunément déchirer les pages séculaires de son histoire, rompre la chaîne de ses traditions, inscrire en tête de sa Constitution la négation des droits de Dieu, bannir toute pensée religieuse de ses codes et de son enseignement public. Dans ces conditions, elle ne fera jamais qu’une halte dans le désordre ; elle oscillera perpétuellement entre le Césarisme et l’anarchie, ces deux formes également honteuses des décadences païennes, et n’échappera pas au sort des peuples infidèles «à leur mission.. La Monarchie Chrétienne et Française est dans son essence même, une Monarchie tempérée qui n’a rien à emprunter à ces Gouvernements d’aventure qui promettent l’âge d’or et conduisent aux abîmes. On dit que l’indépendance de la Papauté m’est chère, et que je suis résolu a lui obtenir d’efficaces garanties. On dit vrai. La liberté de l’Eglise est la première condition de la paix des esprits et de l’ordre dans le Monde. Protéger le Saint-Siège fut toujours l’honneur de notre patrie et la cause la plus incontestable de sa Grandeur parmi les nations… Je ne ramène que la Religion, la concorde et la paix ; et je ne veux exercer de dictature que celle de la clémence, parce que, dans mes mains, et dans mes mains seulement, la clémence est encore la justice… La parole est à la France et l’heure est à Dieu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrice_de_Mac_Mahon#/media/Fichier:Patrice_de_Mac_Mahon.jpg

       L’ORDRE MORAL est une coalition des droites qui se forme après les chutes successives de Napoléon III et du gouvernement républicain provisoire. C’est aussi le nom de la politique souhaitée par le gouvernement d’Albert de Broglie formé sous la présidence du Maréchal Patrice de Mac Mahon à partir du 27 Mai 1873. L’objectif de ce gouvernement était de préparer la société à la troisième Restauration. L’expression est employée dans le discours de Mac-Mahon le 28 Avril 1873 :

  Avec l’aide de Dieu, le dévouement de notre armée, qui sera toujours l’esclave de la loi, avec l’appui de tous les honnêtes gens, nous continuerons l’œuvre de la libération de notre territoire, et le rétablissement de l’ordre moral de notre pays. Nous maintiendrons la paix intérieure et les principes sur lesquels repose notre société.

        L’ORDRE MORAL refera DE LA DEFENSE DE LA FOI CATHOLIQUE UN PRINCIPE DE GOUVERNEMENT, inversant LUI AUSSI ce que la Révolution dite Française, qui subsitait dans la Monarchie de Juillet et le second Empire, voulut faire par son laïcisme d’état. Il obtiendra le vote du Voeu National de 1873 https://laportelatine.org/formation/histoire/le-voeu-national-1870-1871 et de la construction de la basilique de Montmartre. Mais le refus du drapeau tricolore par le Comte de Chambord et le refus de Mac Mahon de recevoir le Prince pour entendre ses raisons provoquera l’éhec de la Restauration. Mac Mahon tentera bien de maintenir la fction d’une République Catholique quelques annèes encore mais cette période prendra fin avec la victoire des républicains aux élections législatives de 1876.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Dreyfus#/media/Fichier:J’accuse.jpg

      La République s’installe. La France roule d’abime en abime. A tel point qu’après l’Affaire Dreyfus, Charles Maurras créé l’école de pensée Contrerévolutionnaire de l’ACTION FRANCAISE. Pour l’AF, le nationalisme intégral porte au Royalisme, le Roi étant l’incarnation de la Nation dans son ensemble. Les membres de l’AF préparent le retour du Roi et, dans l’attente, protège l’intéret national de la France, dénonçant la pensée démocratique infiltrée dans la politique comme dans la religion, appelant à l’Union Sacrée contre l’envahisseur allemand lors de la Première Guerre Mondiale, et préservant la pensée Français de la peste marxiste et du choléra hitlériste.

      Contre la violence qui s’exerce partout à l’époque, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France, les camelots du Roi, jeunes vendeurs à la criée du journal de l’AF, entendent opposer SANS RELACHE leurs valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques.

      Parfois à coup de cannes…

       Lors du désastre de 1940, l’Assemblée Nationale transmet régulièrement les plains pouvoirs au Maréchal Philippe Pétain, devenu Chef de l’Etat pour sauver le Pays par LA REVOLUTION NATIONALE.

-La Révolution Nationale signifie la volonté de renaître, affirmée soudain du fond de notre être, un jour d’épouvante et de remords (Maréchal Pétain, 8 Juillet 1941).

    Le gouvernement du Vainqueur de Verdun est donc alors incontestablement le seul gouvernement légitime de la France : l’obéissance lui est due, sous peine de faute grave. Trop de Français, guidés par un sentiment patriotique indiscutable, mais mal compris, du fait de l’obscurcissement des principes les plus élémentaires, ne comprendront pas que le Maréchal était l’homme choisi par la Providence pour le salut de la France, et ils écouteront les voix venues de l’étranger. La révolte contre l’autorité légitime entraîne toujours des catastrophes et encourt un rigoureux châtiment. Nous recueillons actuellement les fruits amers du rejet de ce principe fondamental.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Pétain#/media/Fichier:Pétain_-_Portrait_photographique_1941.jpg

  Oui, le Maréchal était bien l’homme de la Providence.

    Tout naturellement, instinctivement, le Pays, dans le malheur, s’est tourné vers lui qui était l’une des plus pures figures de notre Histoire. Il a consentit à sacrifier sa gloire et un repos qu’il avait bien mérité :

  •   Je fais à la France le don de ma personne pour atténuer son malheur .https://www.youtube.com/watch?v=s87CKB5E3SQ ( Borne  chronologique . 0’48 “)

       Comme un Père, le Vainqueur de Verdun, qui avait si admirablement redressé le moral du soldat en 1917 parce qu’il l’aimait et le comprenait, se penchera sur la France meurtrie et, par ses magnifiques appels et ses voyages qui soulevaient l’enthousiasme du Pays, lui montrera les causes du désastre et les moyens de le réparer. Par une administration sage, prudente, prévoyante, économe et ordonnée tournée vers la reconstitution d’un ordre social Chrétien, il complètera dans le domaine matériel l’action qu’il avait entreprise pour sauver le cœur et l’âme de la France.

       Malgré l’occupation ennemie et les entraves qui en résultent, en très peu de temps le redressement spirituel, intellectuel, moral et matériel est prodigieux. Libéré enfin de l’étreinte satanique de la démocratie, le Pays se sent renaître dans une atmosphère purifiée. C’est qu’avec la collaboration pleinement dévouée de M. Jacques Chevalier, le très éminent philosophe spiritualiste, devenu Ministre de l’Éducation Nationale, le Maréchal avait le courage de s’attaquer au laïcisme qui assassinait les âmes et de rétablir dans les écoles l’enseignement de Dieu, VOULANT A SON TOUR FAIRE DE LA DEFENSE DE LA FOI CATHOLIQUE UN PRINCIPE DE GOUVERNEMENT. Tous les espoirs étaient alors permis.

       Le Maréchal avait compris mieux que beaucoup de chefs religieux la mission Providentielle de la France dans le monde et voulait ramener le Pays à cette mission. C’est la raison pour laquelle, sur la demande et en présence du Marquis de la Franquerie, il consacra la France au Cœur Immaculé de Marie, le 18 novembre 1940, et tint à renouveler officiellement ce grand acte, en mars 1943, en l’église Saint-Louis de Vichy, escorté de ses Maisons Militaire et Civile, le jour même où, sur l’ordre des Évêques de France, dans toutes les églises et chapelles, eut lieu LA CONSECRATION DE LA FRANCE AU COEUR IMMACULE DE MARIE. En outre, le Maréchal tint à écrire au Cardinal Suhard, Archevêque de Paris, pour lui faire savoir que le Chef de l’Etat s’associait à cette Consécration solennelle. Ce faisant, il avait confirmé la donation du Roi Louis XIII à la Vierge et permis la résurrection future de la Patrie. 

    Le Maréchal pouvait disparaître, l’essentiel était accompli…

     Des régimes comme ceux de Mac Mahon en France, Garcia Moreno en Equateur, de Franco en Espagne et de Salazar au Portugal sont des régimes réparateurs et autant de tentatives de restauration de véritables institutions: 

      – Les partis sont interdits car facteurs de divisions. 

    – Les institutions civiles traditionnelles sont encouragées (politiques familiales, restaurations de corps de métier…) 

   – Les institutions politiques sont chrétiennes

    Malheureusement ces beaux édifices s’écroulent à la mort de l’homme fort et le pays retourne immanquablement à la Révolution…

    La continuité Royale, assurée par l’hérédité, retire le pouvoir aux luttes partisanes, aux ambitions personnelles et à la corruption, et peut dès lors assurer le Bien Commun du peuple Français et la pérennité de la France comme de sa vocation Catholique, le Roi de France, nouveau Constantin, devant gouverner Chrétiennement “pour le Bien Commun et le salut de l’Etat (Edit de juillet 1717)”, protégeant la Foi et la Patrie !

https://theatrum-belli.com/la-reconquista/

La Reconquista espagnole https://fr.wikipedia.org/wiki/Reconquista n‘aurait pas été possible sans la continuité Royale et sans la certitude que le Roi Catholique avait de savoir son oeuvre de longue haleine continuée par son fils après lui, puis par son petit-fils et son arrière-petit-fils !!!

    Restaurée aujourd’hui, le Roi Légitime -Salique, Catholique, descendant de Saint-Louis et de Naissance Légitime  possèderait trois leviers pour gouverner : le COURAGE qu’apporte le long terme, la LIBERTE qu’apporte la Souveraineté, la JUSTICE qu’apporte l’esprit Chrétien.

      Le Roi restauré, c’est la présence du Sacré dans le pouvoir, la continuité de la France au-delà de la République, le destin national incarné par un Souverain indépendant des caprices du suffrage universel et du diktat des banques, des lobbies et des ONG. 

       LA REVOLUTION ROYALE consistera à écarter du pouvoir économique et politique les organisations synarchiques occultes et oppressives, tant de la haute finance et de la grande industrie que des partis et de leurs filiales syndicales. Elle devra anéantir et interdire les idéologies qui ont été le support mental et moral de l’oppression, et leur opposer, leur substituer fièrement les idées mères, les lois Saintes et saines de notre véritable tradition populaire Catholique et Française, se plaçant DANS LA CONTINUITE DE LA RESTAURATION, DE L’ORDRE MORAL ET DE LA REVOLUTION NATIONALE.

     Pour Dieu, par le Roi et dans l’honneur !

Hervé J. VOLTO, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapître Général, Délégué à la mémoire des actions Fontevristes et Délégué officiel pour l’Italie

2 thoughts on “Hervé Volto. REGIMES REPARATEURS DE LA RESTAURATION, DE L’ORDRE MORAL ET DE LA RESTAURATION NATIONALE

  1. Conseil dans l'Espérance du Roi

    En introduction à cette excellente revue, notre ami Hervé Volto écrit ceci : ” Face à la perversion des intelligences et des moeurs portant au suicide programmé de la nation Française et de la civilisation Chrétienne, c’est à une véritable CROISADE, c’est à une véritable CONTRE-REVOLUTION qu’il faut en appeller.”

    Bravo ! Mais faut-il rappeler que ceci fut la colonne vertébrale de l’action des armées franquistes, de 1936 à 1939 en Espagne ? Des visionnaires dont nous devrions encore nous inspirer plutôt que de les vouer aux gémonies, comme on l’entend encore trop souvent… même parmi les nôtres.

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    Des régimes comme ceux de Mac Mahon en France, Garcia Moreno en Equateur, de Franco en Espagne et de Salazar au Portugal sont des régimes réparateurs et autant de tentatives de restauration de véritables institutions:

    – Les partis sont interdits car facteurs de divisions.

    – Les institutions civiles traditionnelles sont encouragées (politiques familiales, restaurations de corps de métier…)

    – Les institutions politiques sont chrétiennes.

    Malheureusement ces beaux édifices s’écroulent à la mort de l’homme fort et le pays retourne immanquablement à la Révolution…

    Seul Franco comprit et restaura la Monarchie. Le fait que 5 ans sa mort, Juan carlos se soit vendu à la démocratie, est un autre problême…

    Vite un Franco… Français !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *