Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste” offre aux royalistes ” La Croix demeure tandis que le monde tourne”.

AVIS IMPORTANT DE LOUIS  CHIREN,  Artiste et poète inspiré, d’oeuvres catholiques et royales

https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete

     “La Charte de Fontevrault fondée par Monsieur Alain Texier le 25 août 1988 en l’abbaye royale homonyme, a l’autorisation de reproduire les textes ainsi que les oeuvres picturales de Louis Chiren pour l’ensemble de ses oeuvres

     Et afin que  vous n’oubliez rien du cadeau qui nous est fait; veillez à consulter l’index actualisé des oeuvres de maître Louis Chiren .

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/08/02/tableau-recapitulatif-des-oeuvres-de-maitre-louis-chiren

https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/la-croix-demeure-tandis-que-le-mond

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

STAT CRUX DUM VOLVITUR ORBIS. La Croix demeure tandis que le monde tourne

Cette œuvre est née le 25 avril 2020, elle s’est poursuivie le 1er mai pour s’achever le 2 mai.

Le 25 avril  marque la fête de saint Marc évangéliste dont le symbole est le lion. C’est également la date de naissance de saint Louis (Louis IX) en 1214 à Poissy.

Le 1er mai nous fêtions saint Joseph artisan qui depuis Léon XIII est le saint patron de l’Église.

Enfin le 2 mai nous fêtions saint Athanase évêque et docteur et saint Hilaire, docteur et évêque de Poitiers.

Ce jour nous pouvions entendre l’Évangile de saint Matthieu 10,23-28

en ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : quant on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en vérité, vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël, que le Fils de l’homme sera venu.

Il n’y a pas de disciple au-dessus du maître, ni de serviteur au-dessus de son seigneur.

Il suffit au disciple d’être comme son maître et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de maison Béelzéboul, combien plus les gens de la maison !

Ne craignez donc point : car il n’y a rien de caché qui ne doive se découvrir, rien de secret qui ne doive être connu.

Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le au grand jour et ce que vous entendez à l’oreille, publiez-le sur les toits.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut perdre l’âme et le corps dans la géhenne“.

Le 2 mai 1519 marque également la mort de Léonard de Vinci sur lequel je ferai un parallèle plus loin.

La devise “Stat Crux Dum Volvitur Orbis” qui est la devise informelle de l’ordre des chartreux a guidé la création de cette illustration.

À l’heure où le monde a ralenti sa course, où l’utilisation d’un virus a stoppé le culte catholique, cette devise demeure immuable.

Oui la Croix trône pour l’éternité comme l’axe de cette planète terre, création du Père éternel. La Sainte Croix demeure quelles que soient les vicissitudes de ce monde qui ne cesse de tourner sur lui-même.

Ce monde  qui a oublié Dieu pour une bonne part et qui a mis en avant cette humanité comme élément de référence unique répondant au prince des ténèbres qui lui promettait cette puissance trompeuse “vous serez comme des dieux”.

Ce monde qui dans cette valse mortelle ne voit pas que derrière ce confort, cette technologie galopante, cette promesse d’une vie de jouissance où la mort n’aurait plus sa place se retrouve face au revers d’une médaille beaucoup moins brillante.

Ce monde qui par ces pertes de valeurs, son inversion diabolique des lois divines et humaines, son adoration du veau d’or, son mépris des plus petits, se damne et le paye au prix fort.

Les puissants le sont encore plus profitants de cette crise artificielle. Leur devise “liberté, égalité, fraternité” dont-ils se parent n’est qu’apparence, la réalité est beaucoup plus sombre.

La mort est présente sous toutes ses formes, justifiée et perpétrée si besoin au nom de principes supérieurs pour le bien de cette humanité.

Le mouvement discontinu de la terre qui tourne dans un sens va à l’encontre des mouvements à contresens de nos dirigeants qui telles des girouettes prennent des directions différentes selon l’air du temps, démontrant leurs incapacités.

Ceci pour leur profit, souhaitant se maintenir au pouvoir, leurs places alléchantes gagnées au prix de manœuvres politiciennes quelquefois peu avouables.

 Mais la Croix demeure tandis que ce monde tourne, cet instrument de supplice du Fils de Dieu qu’il a porté pour sauver cette humanité pécheresse qui aujourd’hui l’ignore avec le plus grand mépris.

Nous pourrions alors nous demander : mais  pourquoi interviendrait-il dans ces conditions ?  comme l’ont évoqué de grands prélats.

La Sainte Croix couvre le globe terrestre de sa sainte protection. Pensons aux nombreuses représentations du Christ en gloire tenant un globe couronné comme le Salvator Mundi de Léonard de Vinci,  l’œuvre la plus chère au monde ce qui est lourd de sens.

Jusqu’au Christ petit enfant de Prague. Ce globe est l’Orbe crucigère (qui lui représente l’univers, couronné de la Croix) présent dans les regalia pour de nombreux sacres.

Cette divine protection court toujours suivant le mouvement de la terre car il nous aime, son amour est immense, il viendra au secours de ceux qui se mettent à genoux devant lui, devant son Cœur Sacré. Contrairement aux hommes le Fils de Dieu est stable, il est le roc sur lequel se fonde l’Église, il ne tourne pas au gré du vent tel les fils d’Adam.

Je ferai maintenant un parallèle avec le château de Chambord dont nous ignorons l’architecte mais où l’influence de Léonard de Vinci est fortement marquée.

Ce remarquable chef-d’œuvre de la Renaissance comporte à l’origine un corps central construit en forme de Croix grecque. Le centre en est le donjon qui renferme en son cœur un escalier. Ce dernier comporte deux rampes hélicoïdales s’enroulant l’une au-dessus de l’autre autour d’un noyau creux et ajouré. Cette prouesse architecturale que nous serions bien incapables de reproduire de nos jours est hautement symbolique.

En effet deux personnes empruntant chacune une rampe peuvent s’apercevoir par les fenêtres aménagées dans cette structure de pierre mais ne se rencontreront jamais.

Ce plan circulaire, cette montée vers le ciel par cet escalier, cette Croix grecque pourraient être comparés spirituellement à cette illustration par le fait que les hommes de ce monde cheminent librement vers la destinée de leur choix.

Certains conscients de leurs devoirs catholiques et d’autres rejetant la Croix. Ils prennent des chemins qui les élèvent dans l’ordre social pour leur propre gloire ou dans l’ordre du Christ pour sa plus grande Gloire.

Leurs choix feront qu’ils se verront sans se rencontrer, poursuivant cette élévation spirituelle ou terrestre vers un but choisit et assumé. À la fin de leur vie ils auront soit gravi les marches les menant au Ciel ou poursuivi une élévation humaine dont l’issue sera la chute vers la géhenne éternelle.

Dieu nous donne le libre choix, notre liberté réside dans le fait de nous sauver ou de nous damner. Nous vivons un temps difficile comme en ont vécu nos aïeux.

Ce temps de ténèbres qui se pare de lumière est historique, aux lendemains incertains. Il continue d’engloutir les âmes de ceux qui entrent dans la mort sans avoir compris que le Salut venait du Christ.

Que l’espérance demeure en nos cœurs, que nos certitudes soient renforcées par la présence surnaturelle de la Croix sur le monde car :

Matthieu 18, 18-20

18   En vérité, je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

19  Encore, en vérité, je vous le dis : Si deux d’entre vous sont d’accord pour demander sur terre une chose quelconque, ils l’obtiendront de mon Père qui est dans les cieux.

20   Car où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis là au milieu d’eux.

Sur ces saintes paroles continuons notre combat salutaire pour Dieu, la France, le roi.

Espérons en la divine providence pour qu’elle nous accorde le Lys présent sur le bandeau de cette Croix, juste au-dessus du royaume de France !

0 thoughts on “Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste” offre aux royalistes ” La Croix demeure tandis que le monde tourne”.

  1. Pingback: Tableau des mises en ligne des oeuvres de Maître Chiren sur le blog de la Charte de Fontevault ( I- Accueil ) | Le blog de la Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.