Jeux Olympiques (JO) 2024 : il nous faudra boire le calice jusqu’à la lie.

             https://olympics.com/fr/infos/nouvelles-mascottes-olympiques-paralympiques-paris-2024-devoilees

      C’est une évidence, ces prochains Jeux de Paris seront un désastre financier. Personne n’ose encore vous en parler mais notre pays, déjà dramatiquement endetté, va… boire le bouillon. Et ne parlons même pas de la sécurité qui est actuellement la source de terribles insomnies au ministère de l’intérieur comme à la préfecture de police !                                                                                                  (https://charte-fontevrault-providentialisme.fr/index.php/2022/07/26/jean-yves-pons-jeux-olympiques-de-paris-2024-panem-et-circenses-reunion-de-chantier-ou-cellule-de-crise/)

         Eh bien, imaginez-vous qu’il va nous falloir, au surplus, supporter l’image désastreuse de la France véhiculée par les mascottes choisies pour immortaliser ce sommet de festivisme sportif. Ces stupides emblèmes d’un évènement calamiteux sont deux soeurs jumelles et ont été surnommées “Phryges” car il fallait oser faire, à cette occasion, retour à des heures parmi les plus sombres de notre Histoire : la Révolution dite française, la mère de bien des malheurs de l’humanité, figurée, tenez-vous bien, par une paire de bonnets phrygiens…

        Rappelons aux ignorants qui nous gouvernent que ce couvre-chef, aux origines confuses mais à la symbolique libertaire tenace, ne fut en vérité promu que par la frange la plus violente du corpus révolutionnaire français : sans-culottes extrémistes et populace sanguinaire. Et pourtant, les organisateurs des prochains Jeux Olympiques prétendent avoir choisi le bonnet phrygien comme mascotte parce qu’il “incarne l’esprit français. Un idéal qui porte les valeurs de notre pays, une partie de notre histoire et un point de vue singulier sur le monde“. A coup sûr, ce n’est pas le notre même si le choix des organisateurs a été, nous dit-on, ” testé et validé par des échantillons d’enfants de 6 à 14 ans.” WAOUH ! Mais c’est peut-être pour cela que ces bonnets ressemblent tant à des poules de basse-cour.

        Souvenons-nous de ce vieux proverbe latin : “Ceux que Jupiter veut perdre, il les rend fous.

     Il y aura donc la “Phryge” olympique et la “Phryge” paralympique, les deux Barnum sportifs devant se dérouler du 26 juillet au 11 août 2024 pour le premier et du 28 août au 8 septembre pour le second, soit un calvaire de six semaines pour les Parisiens. 

      Conçues par l’agence créative W et par les équipes de design de Paris 2024, les Phryges seront disponibles dès le 15 novembre 2022 (mais si, mais si) dans les rayons Carrefour, partenaire « premium » de Paris 2024 et distributeur exclusif en grandes surfaces, dans les principaux magasins de jouets (Joué Club, La Grande Récré, etc.), ainsi que dans la première boutique officielle physique de Paris 2024, qui doit ouvrir le 14 novembre aux Halles, à Paris.

      Evidemment fabriquées en Chine, les Phryges en peluche seront également déclinées sous forme de tee-shirts, de sweats à capuche, de porte-clés ou encore de pin’s. Le tout dans la perspective d’un juteux commerce de deux millions d’articles. Car il ne faut pas perdre de vue que ce qui motive en réalité cette catastrophe que sont devenus les Jeux Olympiques (que n’a jamais imaginé sous cette forme feu le baron de Coubertin) ce sont les profits à court terme dont les conséquences à long terme seront immanquablement payés par les benêts de contribuables.

Une fois encore nous pourrons chanter :

Voir : https://www.youtube.com/watch?v=wwbSnchXoGI

Pour le CER et la Charte de Fontevrault, Jean-Yves Pons, CJA.

 

6 thoughts on “Jeux Olympiques (JO) 2024 : il nous faudra boire le calice jusqu’à la lie.

  1. Conseil dans l'Espérance du Roi

    Puisque nous en sommes à parler “sport” (ce qui ne manque pas de mérite sur un blogue royaliste providentialiste), ne manquez surtout pas d’admirer les membres de l’équipe de France de football (dits “les Bleus” !!!) qui ont posé aujourd’hui pour leur photo officielle avant leur départ pour la Coupe du monde au Qatar. L’émotion nous submerge devant la force d’un tel symbole :
    https://www.youtube.com/watch?v=okJBZ0npQuI

    Reply
  2. Hervé J. VOLTO

    Avec l’excuse des Jeux Olympique, le hold-up légal d’Anne Hidalgo continue puisqu’elle a annoncé, trémolos dans la voix, une hausse de la taxe foncière de… 50 % !

    Il se dit en OFF que certains obscurantistes n’apprécient plus la prolifération de surmulots, le développement des mobilités molles et autres collines du crack qui donnent à Paris son charme socialo-écolo-communiste si singulier.

    Faut-il, au risque de choquer, rappeler qu’Anne Hidalgo (puisqu’il s’agit d’elle) saccage Paris depuis 2001, année de son intronisation en tant que première adjointe ? Deux décennies plus tard, avec à son crédit un Paris en chantier permanent dans un fantastique maelström de déchets où l’insécurité n’est pas qu’un sentiment, notre pasionaria du bien semble définitivement fâchée avec son plan comptable général.

    Hausse de la taxe de séjour et des droits de mutation, surtaxe sur les résidences secondaires, augmentation de 180 % des tarifs de stationnement et, bien sûr, la mise en place du stationnement payant pour les affreux pollueurs à deux roues n’ont pas fini de combler ce tonneau des Danaïdes qu’est la gestion de la madone des prélèvements.

    En attendant de savoir combien çà va couter au con-tribubale Français, on sait déjà combien çà va couter au con-tribubale parisien.

    Reply
    1. Conseil dans l'Espérance du Roi

      Souvenez-vous, cher ami, de ce que nous écrivions sur le blogue du CER en juillet 2017 (cinq ans déjà) : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/07/12/pourquoi-tiennent-ils-tellement-aux-jeux-olympiques-a-paris-en-2024/. Tout y était concernant l’obsession du mirage multiculturel ne visant qu’à acheter une paix civile impossible et l’instrumentalisation des JO à cet effet. C’est évidemment dramatique pour tous ceux qui vont en être les victimes mais, en attendant, c’est un abîme financier sans le moindre espoir de retour sur investissement…

      Reply
  3. Conseil dans l'Espérance du Roi

    Dans notre article de juillet 2022 consacré aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris, nous affirmions déjà que ceux-ci seraient un désastre financier, sportif et sécuritaire. Comme annoncé, tout se met en place pour confirmer notre opinion et le dernier épisode en la matière est la manifestation des sueurs froides des organisateurs concernant tout simplement… l’absence de résultats significatifs de nos équipes engagées. Entendez un gain ridicule de médailles ! Vous en trouverez la preuve ici : https://www.lemonde.fr/sport/article/2022/11/29/jo-de-paris-2024-le-plan-francais-pour-donner-aux-entraineurs-les-moyens-d-arracher-les-medailles_6152100_3242.html
    Nous leur souhaitons bonne chance.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *