Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste” offre aux royalistes « L’eau vive »

AVIS IMPORTANT DE LOUIS  CHIREN,  Artiste et poète inspiré, d’oeuvres catholiques et royales

https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete

     “La Charte de Fontevrault fondée par Monsieur Alain Texier le 25 août 1988 en l’abbaye royale homonyme, a l’autorisation de reproduire les textes ainsi que les oeuvres picturales de Louis Chiren pour l’ensemble de ses oeuvres”

    Et afin que  vous n’oubliez rien du cadeau qui nous est fait; veillez à consulter l’index actualisé des oeuvres de maître Louis Chiren

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/08/02/tableau-recapitulatif-des-oeuvres-de-maitre-louis-chiren

(*) LETTRE DE VENISE (3 mai 2009) ; le confessionnal de Sainte-Marie-des-Français. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-31726284.html
                     https://louischiren6.wixsite.com/esperance/l-eau-vive

          Cette œuvre est née les 19, 21 et 22 janvier pour s’achever le 23 janvier 2021. Elle s’inspire d’une petite chapelle latérale (A) comme il en existe de nombreuses sur notre terre de France. On y ressent le poids des siècles ; lieu de recueillement, sanctuaire dans lequel nous sommes en paix et pouvons dire avec saint Jean 1,12 : “mais quant à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom”. 

      Je l’ai déjà évoqué, je ne choisis pas à l’avance les dates et les sujets de mes créations. Elles viennent naturellement au fil de l’eau. Je trouve souvent des concordances, ainsi le 19 janvier, nous pouvions entendre l’Évangile selon saint Jean 2,1-11, qui nous remémorait le premier miracle du Christ à Cana. Il changea l’eau en vin manifestant sa gloire. Plus tristement, le 19 janvier 1419, le roi Henri V de Lancastre (1) obtenait la reddition de Rouen après un siège éprouvant (2) de sept mois. C’est aussi un 19 janvier 1794 que le général Turreau présentait à la convention son plan d’extermination de la Vendée (3) . Le 21 janvier nous honorions la mémoire du martyre de notre roi Louis XVI (4)  et fêtions la sainte Agnès, vierge et martyre. 

      Le 22 janvier l’Évangile selon saint Luc s’ouvrait par ces mots : “en ce temps-là Jésus dit à ses disciples : “quand vous entendrez parler de guerres et de séditions, ne soyez pas effrayés, car il faut que cela arrive d’abord ; mais ce ne sera pas encore la fin. ” 21,9-19

Enfin le 23 janvier marquait la naissance officielle de l’Ordre du Temple (5)  en 1120 à Naplouse, on l’appela alors, Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon  (6)

De 1792 à 1795, la famille royale française devait consommer son sacrifice au sein de l’une des tours de cette maison du Temple (7)  qui fut le chef-lieu de la province de France pour l’Ordre du Temple (8).

L’Évangile du jour selon saint Luc (12,35-40) s’achevait par ces mots : “Vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme viendra. “

Évangile selon saint Jean 1,25-32

Et ils l’interrogèrent, et lui dirent : “pourquoi donc baptisez-vous, si vous n’êtes ni le Christ, ni Élie, ni le prophète ? “

Jean leur répondit : “Moi je baptise dans l’eau ; mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas.

C’est lui qui vient après moi ; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa chaussure “.

Cela se passait à Béthanie, au-delà du Jourdain, où Jean (9) baptisait.

Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit : “voici l’agneau de Dieu, voici celui qui ôte le péché du monde.

C’est de lui que j’ai dit : un homme vient après moi, qui est passé devant moi, parce qu’il était avant moi.

  Et moi, je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël, que je suis venu baptiser dans l’eau”.

    Et Jean rendit témoignage en disant : “J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est reposé sur lui.

     Et moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et se reposer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint”.

      Cette peinture illustrée vous présente une petite chapelle dont deux éléments doivent retenir votre attention. La colombe de l’Esprit Saint (B) vole au niveau de la coupole, elle fait face aux fonts baptismaux.

     Ce qui nous renvoie tout naturellement au baptême et à la colombe qu’évoque Jean le Baptiste ci-dessus. Car ce qui a fait naître cette inspiration est une réflexion sur notre baptême. Ce sacrement nous a fait entrer dans le corps de l’Église, nous sommes devenus enfants de Dieu, capable de bénéficier des dons de l’Esprit Saint et d’obtenir par notre parcours sur cette terre la vie éternelle.

     Le symbole de l’eau dans le rite sacramentel rappelle la mort et la purification en même temps que la régénération et le renouvellement. En un instant nous fûmes purifiés de nos péchés naissant à l’Esprit Saint. Ce sacrement précédait celui de la communion qui devait unir notre âme à Notre Sauveur et établir une relation entre cette eau vive employée durant le baptême et le miracle de Cana où le Christ changea l’eau en vin évoquant son sacrifice à venir.

          Saint Jean nous en parle au chapitre 19 verset 34 : “mais un soldat (10)  lui transperça le côté avec sa lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau”. Ce rappel a lieu au moment de l’offertoire, de l’eau est versée dans le calice en même temps que du vin. C’est aussi le signe que l’Église est en union avec le sacrifice du Christ.

       Comme nous le savons les sacrements sont immuables, quoi qu’il arrive ils ne peuvent s’effacer et scellent à jamais un lien surnaturel avec le Ciel. Après avoir évoqué notre propre baptême nous pouvons parler de celui qui par la conversion de Clovis baptisa en quelque sorte la France qui deviendra la fille aînée de l’Église. L’eau et la Sainte colombe furent les éléments-clé de cette cérémonie.

Comme vous l’avez remarqué, un lys couronne les fonts baptismaux et représente de cette manière non seulement la dynastie davidique à laquelle Notre Seigneur se rattache mais également sa terre chérie. Celle qu’il protège depuis le roi franc, qu’il accompagnera jusqu’au roi-soleil (11)  lui demandant la consécration à son Cœur Sacré. Et plus tard par sa présence auprès de Louis XVI (12), victime expiatoire, nous faisant espérer une renaissance puisque là est l’un des mystères insondables du baptême qui assure la purification et la régénération.

Cette consécration de la France par le baptême de Clovis est d’une telle puissance que toutes les dynasties, des carolingiens aux Bourbons s’en réclameront afin d’en tirer leur légitimité. Aux heures sombres, Napoléon ou sa colistière républicaine s’en serviront pour les mêmes raisons partageant tous deux une absence totale d’héritage et de droits dynastiques.

De nos jours la négation et une haine non dissimulée de cet héritage catholique et royal mettent bien à mal le bon droit d’une gouvernance à l’agonie. Celle que rejette de plus en plus un peuple gagné par le feu révolutionnaire qu’il n’a eu de cesse de se raviver depuis son origine.

L’esprit divin, la force trinitaire qui seule œuvre pour le bien de l’homme, pour son salut est présente et doit nous faire espérer en ces temps de désolation. Pour que cette colombe revienne au jour béni du sacre de notre roi s’il plaît à Dieu et renouvelle l’alliance sacrée qui fera refleurir sur nos autels, le lys des champs si cher à nos cœurs. L’eau vive, promesse de résurrection du royaume de France.

Louis Chiren

https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/au-service-du-roi 

https://louischiren6.wixsite.com/esperance/

                                                                         INDEX


(1) – https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_V_(roi_d%27Angleterre)

(2) – En janvier 1419, Rouen tombe à l’issue d’une famine orchestrée par les troupes d’Henri V. Au cours de l’hiver, les assiégés furent amenés à expulser les « bouches inutiles » (vieillards, femmes enceintes, infirmes, enfants) mais l’armée anglaise leur interdit le passage, les laissant agoniser et mourir de froid dans les fossés, au pied des fortifications. Jusqu’à la chute de la ville, 35 000 personnes meurent, en raison de ces très dures conditions de siège. Ibidem.

(3)- Après dix mois de guerre  civile  en Vendée  entre républicains et insurgés royalistes, les députés de la Convention et le Comité de Salut public donnent carte blanche au général Turreau, le 19 janvier 1794, pour appliquer sa politique d’extermination. Elle prend la forme de « colonnes infernales », qui vont ravager le pays vendéen…  https://www.herodote.net/19_janvier_1794-evenement-17940119.php

(4) -https://twitter.com/louisrielfrance/status/1087252729389551616 ( Avec une photo de la tombe de Cléry,  dernier serviteur de Louis XVI au Temple)

(5) -https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Ordre_du_Temple

(6) – Et l’étrange lien qui suit : https://www.templiers-aujourdhui.com/qui-sommes-nous.htm

(7) – La prison du Temple 1792-1795 : l’épreuve de la famille royale https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-27-septembre-2018                                                                                                                                  – L’emprisonnement de la famille royale au Temple- Essai d’histoire politique Hélène Becquet. https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2008-1-page-193.htm                               https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/11/26/au-jour-lundi-26-novembre-et-a-lheure-14h30-ou-notre-ami-charles-barbanes-prend-possession-du-lieu-ou-il-attendra-la-resurrection-des-morts-il-nous-enseigne-encore/

(8) – http://www.templiers.org/hierarchie.php

(9) -La cour du trône d’Hérode, où Salomé aurait demandé la tête de Jean-Baptiste, Saint Patron de la Charte de Fontevrault, a été retrouvée. https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2021/01/01/la-cour-du-trone-dherode-ou-salome-aurait-demande-la-tete-de-jean-baptiste-saint-patron-de-la-charte-de-fontevrault-a-ete-retrouvee

(10) Saint Longin le Centurion (ou sanctus Longinus sous sa forme latine) (dont le grade de “centurion” est légendaire) est le nom traditionnel que la tradition chrétienne donne au soldat romain qui a percé de sa lance le côté droit du Christ une fois mort sur la croix. https://fr.wikipedia.org/wiki/Longin_le_Centurion 

(11) Et si Louis XIV avait réellement mis le Sacré-Cœur sur ses emblèmes, et spécialement sur les pièces de monnaie, médium à grande diffusion https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/06/26/et-si-louis-xiv-avait-reellement-mis-le-sacre-coeur-sur-ses-emblemes-et-specialement-sur-les-pieces-de-monnaie-medium-a-grande-diffusion/comment-page-1/

(12) – La France est consacrée au Cœur Sacré de Jésus par Louis XVI, et Marie-Antoinette, martyrs, en 1793.  http://www.lagazettedupoulbot.net/consecration-sacre-coeur.html     Dans sa prison du Temple , Louis XVI a bien consacré son royaume au Sacré-Coeur. https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/11/09/dans-sa-prison-du-temple-louis-xvi-a-bien-consacre-son-royaume-au-sacre-coeur/

                                                        Et peut -être aussi,                                             contributions à l’architecture d’un  prieuré fontevriste virtuel                                 grâce aux travaux de Maître Louis Chiren

     A)  Il existe des jeux d’ombres portées et  de lumières dans ce dessin et peut-être ne serait-il pas inutile  de savoir  si petite chapelle latérale est parallèle à la nef principale de l’église  ? Le soleil générateur de ces ombres portées est-il un soleil du matin ou de la fin de l’après-midi ?. https://dico-du-patrimoine.fr/abbayes-et-monachisme-petit-glossaire-des-100-mots-utiles/
    B)  Le dessin fait  aussi apparaître en fond d’image sept arcatures devant lesquelles  prend  son envol la colombe, or les dons du Saint-Esprit  sont aussi au nombre de sept, Même  si c’est la confirmation qui donne – qui confirme- au chrétien les  dons de l’Esprit                                                                                                                                                                                       C’est surtout Thomas d’Aquin qui, par sa réflexion théologique, a formalisé une liste de sept dons de l’Esprit. https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/la-pentecote/438333-sept-dons-de-lesprit-saint/

 

 

 

 

0 thoughts on “Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste” offre aux royalistes « L’eau vive »

  1. Louis Chiren

    A)) Il existe des jeux d’ombres portées et de lumières dans ce dessin et peut-être ne serait-il pas inutile de savoir si petite chapelle latérale est parallèle à la nef principale de l’église ou perpendiculaire comme l’est classiquement le transept .

    Cette peinture s’inspire d’une chapelle latérale de style roman qui est perpendiculaire à la nef.

    B) Le dessin fait aussi apparaître en fond d’image sept arcatures devant lesquelles prend son envol la colombe, or les dons du Saint-Esprit sont aussi au nombre de sept, Même si c’est la confirmation qui donne – qui confirme- au chrétien les dons de l’Esprit.

    Absolument je me suis fait la même réflexion, même si deux arcatures semblent repartir derrière les deux colonnes supportant l’arc en plein cintre. Sept sont visibles illustrant cette juste réflexion.

    Reply
    1. Louis Chiren

      Cette peinture s’inspire d’une chapelle latérale de style roman qui est perpendiculaire à la nef.
      Erreur de ma part cette chapelle est parallèle à la nef, pardon.

      Reply
      1. Louis Chiren

        En tout cas merci une fois de plus pour vos apports, les dons de l’Esprit Saint prouvent que la grandeur de Dieu est incommensurable et se manifeste par ses créatures. Même dans la pénombre, les ombres portées nous donnent à espérer en ces temps difficiles.

        Reply
  2. Marie-Agnès Lacour

    De glaise et d’eau Seigneur Dieu tu as façonné notre corps
    De ton Esprit tu as façonné notre âme pour que celle ci fusionne avec la tienne dans l’illumination
    Dans l’ Amour tu as façonné notre coeur pour y déposer une parcelle de ton coeur
    et tout cela réuni s’appelle un Homme, ton plus parfait ouvrage.
    Et si en plus à cet homme tu as offert le don de préscience, le don artistique et le don d’offrir à ses contemporains des oeuvres d’Amour, , de Beauté et de Sérénité alors nous appellerons cet homme
    LOUIS CHIREN
    Pour tout cela Seigneur Dieu soit remercié et loué

    Reply
      1. Marie-Agnès Lacour

        Merci,Maître, pour ce dessin supplémentaire c’est vrai que c’est d’un jet que mon coeur a écrit

        Reply
  3. MA Guillermont

    C’est dans un décor excessivement sobre , et tranquille que se dégage le tableau du passage de l’ancienne à la nouvelle Alliance ; par l’eau du Baptême , l’Esprit de Dieu se manifeste , ses dons nous sont donnés et nous ouvre la voie à la sainteté .
    En ces temps , cette Loi est négligée , les péchés se sont accumulés dans les nations , le serpent se réjouit , l’homme renonce à sa propre forme , … l’Eglise telle une Veuve est frappée , ses maitres et ses prélats dorment sans s’en inquiéter !

    Cette vision est d’autant plus redoutable que la présence humaine n’y est pas … seul la représentation du Lys , placé heureusement sur le batisphère !

    Cette image avertit de la destruction , de la punition .

    Elle exhorte ceux qui restent loin du mal à se révéler , à se purifier , le 21 Janvier je me trouvais dans une Eglise dédiée à Ste Bernadette , en priant sur un Missel de 1947 dont l’image est le Baptême du Seigneur que j’appris le nom de la sainte du Jour : Agnès !
    Animée d’un feu dévorant Agnès , Martyre âgée de 12 ans , est … UNE VIERGE SAGE !
    Ainsi s’imprime la phrase du Seigneur ” Veillez et priez ! ”

    Puis de retour chez moi , un message rappelant l’infatigable bonté de Dieu , m’annonça la venue au monde de Zaccharie ce même jour , huitième enfant , frère du jeune Timoleon dont le jour de naissance et le prénom illuminent la venue imminente du Grand Roi trés Chrétien ;
    C’est ainsi que j’appris, en faisant une recherche rapide , qu’il existe la Prophétie de Zaccharie chapitre 12 , 13 , 14 du Livre de Zaccharie !
    Au vu des évènements qui se déroulent au Vatican et partout dans le monde , nous sommes , à mon sens , dans le temps de Jonas , … Pénitence et Jeûnes !

    L’Esprit de la nouvelle Pentecôte , Celui qui apparu au dessus des disciples en langues de feu souffle où Il veut et quand Il veut , car à de multiples indices , Il est manifeste !

    Au revoir Monsieur Louis Chiren , au revoir à chacun(e) de vous , puisse Dieu , par Sa Très Sainte Mère nous ôter le reproche de l’inertie !

    Reply
  4. Louis Chiren

    Cette chapelle romane dans la réalité est condamnée par une grille. On ne peut y pénétrer mais juste l’admirer entre cette barrière de métal. Les murs sont noircis par la fumée séculaire des bougies. Son architecture dépouillée comme le veut la tradition romane tranche avec le reste du monument qui est gothique. Effectivement nous pouvons faire un parallèle avec la nuit de l’Église et les ténèbres qui recouvrent la France.
    L’absence humaine s’explique de plusieurs manières mais dans cette interprétation les lieux ont retrouvé une luminosité, un vitrail au loin montre un homme qui s’avance, la lumière de l’extérieur perce et illumine le lieu. Sous le couvercle des fonts baptismaux sous le Lys une promesse, un miracle ne demande qu’à sortir au grand jour.
    Bien à vous Madame Guillermont sachant qu’un Au-revoir n’est pas un Adieu.
    Respectueusement ⚜️✝️⚜️

    Reply
    1. Louis Chiren

      15:02 à une seconde du chiffre 153 dont-ont sait toute l’importance qu’il renferme. Nous sommes en attente de la grâce de Dieu car il suffit d’une poignée et elle est là. Espérance.

      Reply
      1. MA Guillermont

        Bonjour Monsieur Louis Chiren , merci pour la précision de tous ces détails qui nous inspirent et nous élèvent , tout est signe qui montre le chemin …
        J’ai vu en effet le ” vitrail au loin ” , et pensé qu’il s’agissait de Jésus .

        La foi fraye la voie ; elle est le divin messager pour nous guider , nous faire voir ces petits sanctuaires protégés et cachés , parce que le culte lui-même est tombé en désuètude , épouvanté par cette ” foi ” nouvelle imposée à la Tradition de l’Eglise .

        Dieu nous envoie en ces lieux pour nous purifier et nous armer … en réfléchissant bien à toutes les embûches …
        Dieu nous apprend l’ermitage absolu , beau , très beau mais chargé … c’est un Dé-fi !

        Grand Bien à vous Monsieur , et à tou(te)s, dans le plan admirable des Coeurs Unis !

        Reply
        1. alaintexier

          A Madame Guillermont.

          Madame,

          Le blog de la Charte était d’une certaine façon orphelin sans vous. Je n’irai pas jusqu’à écrire ” un seul être vous manque et tout est dépeuplé” mais je suis bien heureux de vous lire.

          Reply
      2. Louis Chiren

        Merci Madame Guillermont, un autre détail en traçant le dessin du vitrail je n’ai pas défini s’il s’agissait du Christ ou d’un saint, du reste il est ébauché, l’auréole nous signale qu’il est honoré dans le Ciel mais l’inspiration de chacun/e est libre.
        Portez vous bien et merci pour votre apport tant attendu.

        Reply
  5. Pingback: Louis Chiren, Maître imagier de la « flotte providentialiste” offre aux royalistes « Aux Maîtres verriers .» | «La Charte de Fontevrault

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.