Qu’est-ce que la famille royale française ?

Par  Vivien Vergnaud

L’ANTISECHE – Aujourd’hui sans pouvoir, la famille royale française se déchire sur la question de la succession. Chaque jour, l’antisèche du JDD répond à une question qui valait la peine d’être posée.

Louis de Bourbon, duc d'Anjou, et sa femme Carmen, en 2011 au mariage du prince Albert II de Monaco.
Louis de Bourbon, duc d’Anjou, et sa femme Carmen, *  en 2011 au mariage du prince Albert II de Monaco. (Sipa)
* NDLRB. Carmen  est le prénom de la mère de Louis de Bourbon  Duc d’Anjou ; Son prénom à  elle est : María Margarita

      Comme il existe une famille royale britannique, il y a une famille royale en France, sans aucun pouvoir évidemment, depuis la confirmation de la République en 1870. La Maison de France désigne ainsi tous les souverains qui ont régné et leur famille directe. Ce qui implique aussi ceux qui ont régné dans d’autres pays comme les Deux-Siciles, la Hongrie, la Navarre, le Portugal, en Espagne (ce sont toujours des Bourbons à la tête du royaume) ou encore au Brésil lorsqu’il s’agissait d’un empire.

Le JDD consacre une grande enquête à ces querelles familiales au casting royal.

      Depuis la destitution du dernier roi de France, Charles X, en 1830, et surtout depuis la mort de son petit-fils le comte de Chambord, dernier représentant de la branche aînée et française de la maison de Bourbon, il existe une querelle importante sur la question de la succession.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Il y a d’abord ceux que l’on nomme “légitimistes” : ils estiment que le trône reviendrait à la branche aînée des Bourbons, et donc à leur représentant actuel, le duc d’Anjou, Louis de Bourbon, que l’on nomme donc Louis XX. Cette branche est issue de Philippe de Bourbon, fils cadet du fils aîné de Louis XIV, puis roi d’Espagne en 1700 sous le nom de Philippe V. https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_V_(roi_d%27Espagne)#/media/Fichier:Arbol-genealogico-Felipe5.png Les légitimistes ne reconnaissent pas les traités d’Utrecht de 1713 par lesquels le roi d’Espagne avait renoncé (et cela incluait aussi ses descendants) à ses prétentions au trône de France.

      Et il y a les partisans de la maison d’Orléans. Pour eux, le prétendant au trône doit être l’aîné des Bourbons légitimes restés français sans interruption. Ils reconnaissent donc les traités d’Utrecht. L’actuel chef de la maison d’Orléans se nomme Jean d’Orléans, duc de Vendôme.

Ce dernier, devenu prétendant au trône en 2019 après le décès de son père, est en litige avec la fondation créée pour préserver les biens des Orléans.

    Dans le texte de ce post la couleur bleue indique un mot ou un lien pouvant présenter un caractère hyper texte

https://www.lejdd.fr/Societe/quest-ce-que-la-famille-royale-francaise-4045922

    Nihil novi sub sole https://fr.wikipedia.org/wiki/Nihil_novi_sub_sole . Pas grand  chose de  nouveau dans cet article. Il est  vrai que  comme on ne  connait pas encore  officiellement le Grand Monarque, il est  difficile de parler de  sa famille.

7 thoughts on “Qu’est-ce que la famille royale française ?

  1. Hervé J. VOLTO

    Pour ma part, je serait un adepte de l’Ultra-Légitimisme
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2020/03/12/lultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais-ultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais/

    Si pour les Royalistes Ultra.-Légitmistes, comme pour les Providentialistes, il n’est d’autre chemin que de s’en remettre à la Providence divine, en l’occurrence à Jésus par Marie par la prière et par l’action… il n’en reste pas moins que pour nos esprits humains faibles et corruptibles, une incarnation est souvent souhaitable. Conscient de cette nécessité, d’ailleurs plus biologique que véritablement politique, les Royalistes Régentistes proposent de reconnaître le Duc d’Anjou et sa descendance -et pas sous la titulature de Louis XX- il y a là plus qu’une nuance, en tant qu’AINE VISIBLE DES BOUBONS. Cette régence en l’attente de la survenance de l’AINE SALIQUE -le Prétendant caché dont seul Dieu sait si, et quand, elle se produira doit être bien comprise. Elle doit d’abord être distinguée des périodes de Régence telles que l’Ancien régime en a connu quelques unes https://www.sylmpedia.fr/index.php/Royalisme_r%C3%A9gentiste

    Reply
  2. Jean DEWEER

    Il n’est pas question de l’unité de la France ni de social qui est la clé de son retour à la foi chrétienne si c’était possible. Il gère des patrimoines mais bien des gens n’ont pas de patrimoine. Etre au-dessus des partis comme si on n’était pas plus particulièrement concerné par les problèmes des uns, des pauvres comme ce serait senti Saint Louis, que par les autres, c’est trop distant. Le roi n’est pas un arbitre entre deux partis, il est un leader qui entraîne et réunit en rendant bonne justice, concerné par les souffrances des uns et des autres. La journaliste Emmanuelle Dancourt lui a bien dit qu’elle ne croyait pas au retour de la monarchie, c’est ce que croient nombre de catholiques, plus proches, en vérité du Sillon, de la démocratie chrétienne, que du chef monarchique croyant qui dit clairement ce qu’il convient de faire et de ne pas faire. Est-il le roi qui tranche? Apparemment non! La France se contentera d’un autre banquier, monarque républicain, Macron, lui aussi distant des gens qui ne sont rien, en attendant son plus grand déclin, sans s’assurer d’une place de choix au Ciel! Est-il possible que Dieu ait laissé la France si déshéritée? C’est un question de foi. En ce qui me concerne, je ne crois pas. L’Ordre du Saint Esprit créé par Henri III dont l’insigne était porté par Louis XVII attend encore son Grand-Maître…

    Reply
  3. Pingback: Retour sur deux commentaires avisés d’un liseur du blog de la Charte de Fontevrault ; M. Jean Deweer. | Le blog de la Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste

  4. Jean DEWEER

    Et si nous reprenions le fil de nos conversations du précédent blog qui faisait son audience et suscitait des commentaires?
    Nous sommes un nouvelle fois, avec les élections présidentielles de 2022, à la croisée des chemins. Faut-il que le désespoir se soit emparé de nos rangs pour que nous considérions Eric Zemmour comme une solution d’attente au Grand Monarque? Du reste que sera ce dernier? Un roi? Ou un grand Régent?

    Centurie III-15
    Coeur, vigueur, gloire le regne changera.
    De tous points contre ayant son adversaire:
    Lors France enfance par mort subiuguera,
    Un grand Regent sera lors plus contraire.

    Il serait descendant de Louis XVII, français, catholique et comme tel serait passé par l’école républicaine mais il n’aurait pas renoncé à s’interroger sur le sens de son batême malgré Vatican II, tremblement de terre qui a eu tendance à tout faire oublier., le message du Christ et son histoire.
    Il aurait pour fonction de réunir les règnes catholiques et chrétiens, l”Espagne, l’Italie, etc.. ainsi que cela avait été très discrètement envisagé au début des années soixante-dix.
    Est-ce à Eric Zemmour, un juif, de procéder à cette métamorphose? Bien évidemment non! Et l’on risque encore une fois de plus de perdre son temps en ne croyant pas à un frère égaré mais bien tout de même un frère qui s’interroge sincèrement sur l’histoire de France et sa finalité. Il est fait appel aux Chevaliers de Saint Georges qui outre, l’Espagne, l’Italie, réuniront ma Russie, l’Angleterre (comme il est dit, elle se convertira au catholicisme) et nombre de pays européens liés par les Bourbon. La grande Europe se réaliserait miraculeusement malgré l’UE qui veut faire oublier le christianisme.
    N’en doutons pas! la France est le noeud dont dépendra cet avenir. A l’évidence, avoir écarté Louis XVII et sa descendance de cette problématique n’a rien résolu du tout, ni les Bourbons Anjou, ni les Bourbon Orléans ne prennent de l’ascendant. Ils font trop de cette histoire une affaire d’héritage terre à terre alors que c’est la volonté de Dieu et de son mystère qu’il est question, de son rayonnement sur le monde.
    L’avenir prochain sera certainement l’occasion de reconsidérer les probabilités et l’opportunité d’un grand Régent se manifestera avec plus d’acuité. Il n’ y en aurait que pour dix ou vingt ans, ce serait suffisant pour assurer la transition…

    Reply
    1. Alain Texier

      Que voilà une bonne idée, cher ami,

      et pour apporter de l’eau à votre moulin voilà un regard lucide sur les difficultés actuelles dela Maison d’Orléans avec le pauvre prince Jean qui après avoir été un SCR ( roi sans couronne) est quasiment devenu un SDF ( sans domicile fixe)
      L’année 2021 s’achève tristement pour nos amis orléanistes. https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/12/24/lannee-2021-sacheve-tristement-pour-nos-amis-orleanistes/

      Voir aussi : https://www.monarchiesetdynastiesdumonde.com/pages/actualites-des-monarchies-du-monde/europe/france/tensions-entre-le-prince-jean-d-orleans-et-la-fondation-saint-louis.html

      Reply
  5. Pingback: Nouvelle série de statistiques (3) du ” Blog de la Charte de Fontevrault- Providentialisme” du Dimanche 26 décembre au Samedi 1 er janvier 2022. - Charte de Fontevrault et Royalisme providentialiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *