Parfait exemple d’un argumentaire des Légitimistes au soutien de leur cause.

   
Pierre Olivier Gaden
25 septembre 2018, 11:39
Extrait remarquable d’un commentaire de Louis de Lauban

La légitimité est absolue, elle est, ou elle n’est pas, il n’y a pas de demi-mesure, seul Louis XX est le successeur légitime de nos Rois. Je dis Louis XX et pas Louis de Bourbon car il est le Roi, Roi Titulaire, certes, mais Roi tout de même car en France le Roi ne meurt jamais. C’est toujours nous qui depuis des années nous efforçons d’aller vers les autres au nom de la tolérance, de l’unité du royalisme, du respect qui devrait être dû au Orléans. Il est temps d’y mettre un terme car cela n’a rien donné et pousse les séides de ces usurpateurs à nous prendre pour de faibles « pépitistes » des « Jean-Célestin » incapables de défendre leur cause et cela leur permet d’abreuver internet et l’édition de leurs arguments faux, frelatés et mensongers.
On nous appelle à respecter les princes d’Orléans.

Foutre ! Que ceux qui lancent ces appels s’étouffent en les prononçant ! Le chef de cette maison est un félon et un usurpateur, issu d’une longue ligné d’usurpateurs. Les Orléans sont profondément et justement impopulaires dans notre généreux pays. Tout le passé de sang, de vols et de trahisons qui constitue l’histoire abominable de cette famille est connu du peuple de France. On sait que presque tout les princes qui ont porté ce nom méprisé, ont été, même quand ils n’appartenaient pas à la famille dont le citoyen Égalité est la gloire la plus significative, funestes a la maison régnante et au pays. Nés sur les marches du trône, ils n’apparaissent dans les troubles civils que comme d’infatigables séditieux, et dans les guerres au dehors ce sont de timides satellites de l’étranger. Dans la variété et la complication des hommes et des événements qui forment les annales de la France, ce nom d’Orléans se dégage avec de lugubres visages, d’implacables ambitions et d’incessants complots. C’est le résumé de nos guerres civiles, l’explication de nos discordes nationales et l’appendice de la révolution. Le peuple de France le sait, parfois confusément, mais toujours profondément. Quelles que soient leurs idées politiques ou sociales, les Français d’aujourd’hui ne peuvent pas, en entendant prononcer ce nom, ne pas éprouver un insurmontable dégoût. Les orléanistes le savent bien puisque, dans leur propagande, ils cachent le plus possible le nom de leur «Prétendant», et plus encore de dire quelle fut sa famille ; ils parlent de l’héritier de nos rois, mais ils auront beau se faire appeler Henri VII, Jean IV ou Gaston Ier, on saura vite qu’ils ne sont que des Louis-Philippe VI, VII et VIII, descendants du roi des barricades, d’Egalité et du Régent.

Les Orléans ne méritent aucun respect de la part des fidèles du Roi, ils sont des rebelles contre les Lois Fondamentales, contre la légitimité, contre la Couronne, et ainsi contre Dieu lui-même. Leurs prétentions, leurs titres usurpés, leurs ambitions dévorantes, leur absence totale de respect des lois fondamentales et pour la personne du Roi Titulaire sont des insultes à la Nature, à la Nation, aux Lois et à la pudeur. Cet amas informe d’impiétés et de forfaitures sont la preuve multiséculaire de leur trahison envers le Roi et la Maison de France dont ils sont issus.

On nous dit trop souvent qu’on ne peut pas leur reprocher les crimes de leurs ancêtres. Cela serait vrai s’ils n’en profitaient pas impunément pour jouir de titres usurpés, d’une fortune douteuse, d’ambitions félonnes et d’un nom qui n’est pas le leur.


Ce qui nous divise c’est de ne pas contester ces gens, de faire comme s’il était normal qu’ils prétendent à ce à quoi ils n’ont aucun droit, si ce n’est après la disparition de plus de 72 princes du sang de France. Nous sommes divisés par l’ignorance de ceux qui ne reconnaissent pas les droits de Louis XX et par la violence des attaques orléanistes auxquelles nous ne répondions pas de manière efficace.

    Les seuls royalistes sont les légitimistes, ils sont déjà unis. Les autres se disent royalistes, mais sont des ultralibéraux, des nationalistes, des farfelus ou  des mystiques *.

Mieux vaut être moins, mais être purs, que nombreux en acceptant les compromissions.

NDLRB. Il est difficile de dire plus clairement   que ces gens sont indifférents à la  volonté divine et pourtant la prière du Notre Père ne dit-elle pas :

      Que Votre volonté soit faite sur la terre  comme au Ciel

  et le trône de France appartient bien à la terre , non ?

0 thoughts on “Parfait exemple d’un argumentaire des Légitimistes au soutien de leur cause.

  1. Irène Pincemaille

    Bon, voilà le prince Jean d’Orléans (vous voyez, là, je le nomme) “habillé pour l’hiver” comme on dit.
    Aïe aïe aïe, moi qui croyais que la Charte de Fontevrault ne rejetait personne parmi les prétendants
    Je ne roule ni pour la famille d’Orléans, ni pour celle d’Espagne – en fait de problèmes, il y en a, là aussi, quelques légers du côté d’une certaine reine Maria-Louisa de Bourbon Parme …!!! je n’insiste pas !
    Nous autres providentialistes, survivantistes pour être précis, avons l’habitude de nous faire insulter, nous demandons simplement à nos détracteurs d’étudier sérieusement l’affaire Louis XVII qui est loin d’être close, comme le dit un auteur de ma connaissance ayant écrit sur le sujet.
    Alors S.V.P. : “bas les armes” entre royalistes, nos adversaires ne sont ni Louis XX, ni Jean d’Orléans, ni les princes de la survivance ; notre adversaire est la république emmaçonnée jusqu’à l’os et qui a amené notre pauvre pays dans l’état où il se trouve aujourd’hui.
    Je présente mes amitiés aux membres de la Charte mais pas aux insulteur !.

    Reply
    1. Charte de Fontevrault Post author

      Mais c’est trés exact Gouverneur “la Charte de Fontevrault ne rejète personne parmi les prétendants”.
      D’ailleurs vous voyez nous avons même donné la parole à quelqu’un qui – heureusement pour eux -est trés loin de représenter l’intégralité du courant légitimiste. LOL !

      Reply
    2. Xavier

      Bien d’accord!
      Arrêtons les chamailleries, l’objectif, la barraque où il faut foutre le feu c’est la république maçonnique. Le reste n’est que bavardages inutiles.

      Reply
  2. Fabrice Ozanne

    Je ne pense pas que nous autres Providentialistes, soyons si “farfelus” que cela, car nos arguments se tiennent. Les Légitimistes se trompent en effet d’ennemi. Quant à être traité de “mystique”, cela me convient tout à fait : quand on aime Dieu au point de s’abandonner complètement à Sa volonté, cette confiance absolue et cet amour de Dieu sont bien des caractéristiques des plus grands mystiques, et je prends cela comme un compliment.

    Reply
  3. Hervé J. VOLTO

    Aujourd’hui, le Prince Jean d’Orléans décroche son téléphone et appelle quand il veut les Princes étrangers d’Europe, ausi bien issus des Famille Régnantes que Prétendantes : il est apparenté avec eux tous et il a un statut reconnu internationalement, ce qui lui ouvre toutes les portes.

    Le Prince LOUIS DE BOURBON n’a d’ouverture Princière ni par sa mère, ni par sa grand-mère, il est relativement isolé auprès des Cours, SA SEULE FORCE NE PEUT ETRE QUE POLITIQUE. On y vient : pour le beauf moyen qui ne pense qu’aux 4 sous qu’il a sué en se levant tôt le matin, à son verre de pastis et à ses congès payés, la théorie successorale ne résoud rien en elle même aujourd’hui, pas plus que la ribambelle de titres de ses serviteurs, comme Comte Adelyne Soret de Boisbrunet, Comte Voltolini de Valtelina ou Prince de Voltolina, Duc de Beauffremont, Baron Pineauteau, L’ACTION POLITIQUE PEUT DONNER DU POID AU PRINCE LOUIS, comme elle en avait donné à son père.

    Celà vaut également pour le ROI caché HENRI V DE LA CROIX.

    Dans l’oeuvre de Jean Raspail, LE ROI EST MORT, VIVE LE ROI (Via Romana) https://via-romana.fr/litterature/337-le-roi-est-mort-vive-le-roi–9782372711302.html ouvrage séduisant au contour de tous Royaliste, qui ne peut qu’espérer et recréer à son tour ce que pourrait accomplir le souverain combattant, le souverain est en marche vers son trône. Le principe du livre est cependant de l’ordre du retour. Raspail s’adresse aux Princes de France dans un roman lettre-ouverte, mais son Prince est fictif. Le quel est-il ? Nous n’en savons rien. LOUIS, JEAN, HENRI ? celà a peu d’importance. Le Prince concerve son panache, il s’éloigne de tout compromission -même avec son propre milieu- prend le large pour se faire désirer, rendre sa présence indispensable par l’absence.

    Il a tellement été reproché aux Royalistes Providentialistes de sacrifier l’action à la prière qu’il n’est pas inutile de rappeler ce que pourrait-être selon-eux la ligne de conduite du Roi restauré. Il suffirait simplement au Monarque d’appliquer dans ses actions les commandements du Christ pour que la face de notre pays en soit changé. Le Roi traiterait ses Sujets en enfants de Dieu et non en personnes qu’il faut dresser les unes contre les autres de façon à avoir une majorité qui vous permette d’avoir le pouvoir et tout ce qui va avec, prébendes décorations et places pour ses amis. La mise en oeuvre de la doctrine sociale de l’Eglise fait aussi partie des lignes de force de l’action Royale.

    Reply
  4. Hervé J. VOLTO

    Le pouvoir du Prétendant, de ce Prince voué depuis son enfance au bien commun de la France, sera légitime s’il pourra justifier son autorité et obtenir le consentement du peuple qui y verra une réalité fondamentale, une vérité, une bonté, une beauté souveraines. Cette légitimité pourra résulter, tout d’abord, du simple rétablissement de l’ordre et de la paix par la force. Dans le chaos, la ruine, le Prince, replacé sur le Trône de ses ancêtres, impose sa loi.

    Cependant, aucun pouvoir ne pouvant durer en s’appuyant uniquement sur la force, il faut acquérir au Roi restauré une LEGITIMITE NATURELLE par les services rendus à son peuple qui, en retour, lui manifeste une reconnaissance capable de consacrer son autorité. Ces services concernent les nécessités naturelles : gérer l’ordre, faire respecter la justice, défendre le peuple contre les ennemis, assurer les conditions de la prospérité du pays.

    Cette légitimité naturelle est déjà de droit divin , car l’auteur des lois naturelles des États est Dieu lui-même. Si bien que le peuple ne doit pas seulement trouver intérêt à être sagement gouverné, mais, plus profondément, il doit éprouver le sentiment religieux de la soumission due à une autorité en laquelle se manifeste la puissance divine pour son bien et pour aider au salut des âmes.

    C’est là qu’intervient une seconde sorte de Légitimité : la LE GITIMITE THEOLOGIQUE, où le Roi reconnaît l’origine Divine de son autorité et mène donc une politique visant à défendre la foi Catholique et l’Eglise de Rome.

    Le Prince devra donc commencer par se rappeler, et nous Royalistes avec lui et autour de lui, que la ligne politique Légitimiste et Néo-Légitimiste (Survivantisme, Providentialisme dans sa dimension Ultra-Légitimiste https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2020/03/12/lultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais-ultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais/ , Régentiste), s’appuit sur trois préceptes :

    1. L’ennemi principal de la France est un ensemble de résaux occulte assis sur ces fortunes nonymes et vagabondes nous voulants tous crétins et prostitués -et ce depuis la plus tendre nefance- tous nès de père inconnu et mourrant tous célibataires.

    2. Le régime le plus soucieux de l’homme est la Royauté Légitime, la Monarchie Capétienne, Catholique et Royale, interrompue en 1830, qui seul a possédé historiquement la DOUBLE LE GITMITE NATURELLE ET THEOLOGIQUE.

    3. L’économie nationale et internationale doit s’appuyer sur la Doctrine Sociale de l’Eglise.

    Le Légitimisme, et le Néo-Légitimisme qui en dérive, ne peut avoir de sens que par le biais d’une action politique, et non pas par les seules grâces de l’Aînesse généalogique.

    Reply
  5. Hervé J. VOLTO

    ce qu les providentialistes devraient dire aux Légitimistes -et j’inisiterai sur ce point- c’est qu’il n’y a pas que des Providentialistes Mystiques et quiétistes : beaucoups sont des EROyalistes qui s’en remmettent à la Divine Providence pour le choix d’un ROI DE CHAIR ET D’OS retournant POUR RECOURONNER DIEU ET LA FRANCE : le ROI caché HENRI V DE LA CROIX.

    Pour l’instant, lui et sa lignée sont cachés.

    La ligne politique de ce ROI caché s’axera autour de deux fidélités :

    EN PREMIER LIEU, une fidélité à la tradition politique Capétienne de la France qui s’inscrit dans l’espérance Royale et porte deux projets essentiels pour l’avenir :

    1. L’attachement à la Souveraineté de la France , aussi bien contre l’Union européenne technocratique que les grandes puissances et organismes financiers et économiques qui agissent à l’international,

    2. La défense de l’identité gréco-romaine et celto-Chrétienne de la France et de l’intérêt général contre l’œuvre des lobbies, groupes de pression et partis politiques républicains.

    EN SECOND LIEU, une fidélité à l’héritage Chrétien de la France, lui-même incarné dans deux dimensions :

    A. La promotion des valeurs fondamentales de la civilisation, notamment la défense de la Vie et celle de la Famille,

    B. La filiation à un modèle socio-politique porté notamment par les Catholiques Sociaux, contre le capitalisme sauvage planétaire.

    La conviction Monarchiste du PROVIDENTIALISME, enfin, s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Divin Christ-Roi et en son Lieutenant, qui qu’il sera, Aîné des Bourbons et Roi légitime de France, Fils aîné des Coeurs Unis de Jésus et de Marie promis et annoncé.

    A partir de là, nous avons donc une ligne d’action pouvant être COMMUNE aux Légitimistes, aux Survivantistes, aux Providentialiste dans leur dimension Ultra-Légitimistes https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2020/03/12/lultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais-ultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais/ , et aux Régentistes https://www.sylmpedia.fr/index.php/Royalisme_r%C3%A9gentiste . Il ne reste plus qu’à se décider à agir.

    Car la France se trouve à la croisée des chemins : ou elle souhaite retrouver son identité Chrétienne et sa Souveraineté -et par là sa propspérité et son rayonnement- ou bien elle risque de se retourver liquidèe comme un simple LAND d’une Europe pas très Catholique…

    Reply
  6. Jean DEWEER

    Encore faut-il que l’Eglise quand elle y est invitée ne fasse pas un refus de pastorale auprès de français réels qui ont pu paraître faire des mouvements divergents. Il n’ y a pas si longtemps, au début du vingtième siècle, le nombre de catholiques était encore considérable, au moment même de la séparation de l’Eglise et de l’état. Si retour royal il y a, ce sera un véritable ressac par l’effet d’une véritable capillarité sous estimée. En tout cas, le Prince Jean peut décrocher tous les téléphones qu’il veut en direction des cours royales, ce n’est pas ça qui rendra la gauche et les syndicats coopératifs, d’autant plus réticents qu’ils n’oublient pas le monde des affaires tel qu’il se passait sous Louis Philippe, asservissant même les enfants et cela les forces laborieuses n’en veulent plus… Sous quelque roi que ce soit. Dieu, s’il reprend les commandes par son lieutenant, sera un Dieu de Justice et cela ne plaira pas à priori à tout le monde.. La résorption de la fracture nationale ne se fera fera pas sans un mea culpa généralisé. Macron peut bien faire mine d’avoir fait le travail, “ni droite ni gauche”, ce n’est qu’une illusion. La question demeure de savoir en quel Dieu il sera fait foi….

    Reply
  7. Pingback: Retour sur deux commentaires avisés d’un liseur du blog de la Charte de Fontevrault ; M. Jean Deweer. | Le blog de la Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.